Accueil Économie Mobilité

Taxer le kérosène n’aurait pas d’effet négatif sur l’emploi en Europe

Une étude de la Commission européenne, dévoilée par l’ONG Transport & Environnement, montre que des accises sur le carburant des avions feraient baisser le trafic et la pollution, sans affecter l’emploi global et le PIB de l’Union.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La question de taxer le kérosène utilisé par les transporteurs aériens est revenue sur le devant de la scène depuis quelques mois. Pour l’heure, en Europe, le carburant des avions n’est grevé d’aucunes accises. Et pour défendre ce statut privilégié, les compagnies aériennes mettent souvent en avant l’impact qu’une telle mesure, si elle devait entrer en vigueur, ferait peser sur le secteur, notamment en termes de pertes d’emplois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bernard Jean-pierre, lundi 13 mai 2019, 18:02

    Rage taxatoire !! Encore et toujours. Et qui cela frappera-t-il le plus ? Arnault ? Goshn ? Jeff Bezos ? Bill Gates ? Elio Di Rupo, ? Paul Magnette ? les membres des ONG qui se rendent aux différents congrès dans le monde sur le climat ? ….. ou le citoyen lambda qui veut profiter de ses vacances bien méritées ? Encore une fois, c'est l'honnête citoyen qui se lève tous les matins à 06:30 hrs pour aller travailler qui sera "le dindon de la farce" !!

  • Posté par Clodong André, lundi 13 mai 2019, 17:11

    A propos de l'investissement public par le transport aérien, il est, entre autres, largement abondé par les taxes aéroportuaires payées par les passagers, que l'aéroport soit public ou privé.

  • Posté par Bibliothèque , lundi 13 mai 2019, 13:45

    Sans préjuger du fond, force est de constater la collusion croissante entre la Commission européenne et les ONG. Pourquoi est-ce une ONG qui à nouveau rend publique une étude … qui lui est favorable et payée par la Commission! Sur le fond, la taxation ne va rien résoudre. Mais par contre, il ne serait pas anormal que le secteur aérien soit soumis aux mêmes taxes que les autres secteurs du transport et contribue également au financement des dépenses et investissements publics.

  • Posté par Clodong André, lundi 13 mai 2019, 7:28

    Un renouvellement accéléré de la flotte européenne permettrait une diminution des nuisances sonores et des émissions de carbone. Le progrès technologique est la bonne réponse.

  • Posté par MARTIN Roland, lundi 13 mai 2019, 10:10

    Absolument d'accord avec vous. La taxation ne résout pas le problème intrinsèque lié à la motorisation des avions et bateaux.

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs