Serie A: la Roma reste dans la course à la Ligue des champions après sa victoire face à la Juventus (2-0, vidéos)

©News
©News

La Roma s’est imposée 2-0 à domicile face à la Juventus Turin, dont les joueurs, déjà champions depuis longtemps, ont déjà la tête aux vacances, voire pour les plus studieux à l’incertain dossier de l’avenir de leur entraîneur Massimiliano Allegri.

Dans leur nouveau maillot sans rayures, les Turinois ont dominé la première période, butant par trois fois sur le gardien romain Mirante, très inspiré. Après la pause, le jeu s’est équilibré et entre la Roma qui semblait ne pas pouvoir gagner et la Juventus que ça n’intéressait pas plus que ça, le 0-0 paraissait inévitable.

Mais le capitaine romain Florenzi, peut-être vexé par Ronaldo qui venait de se moquer de sa taille, a renversé les pronostics et piqué un ballon victorieux au-dessus de Szczesny sur un impeccable service de Dzeko (1-0, 79e).

Dans le temps additionnel, le Bosnien a doublé la mise au bout d’un contre pour infliger à la Juve sa troisième défaite seulement cette saison.

Résultat, la Roma rejoint l’AC Milan avec 62 points, un de moins seulement que l’Inter et trois de moins que l’Atalanta, qui affrontera la semaine prochaine la... Juventus, quelques jours après avoir disputé une finale de Coupe d’Italie contre la Lazio Rome.

Autant dire que la moindre erreur sera fatale dans ce sprint acharné pour les meilleures places européennes. La Ligue Europa pourrait servir de lot de consolation, mais là-aussi, les places sont chères. La Lazio (8e), qui a battu Cagliari samedi, est ainsi toujours candidate, comme le Torino grâce à sa spectaculaire victoire 3-2 contre Sassuolo dimanche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20081230-WAJAEW

    Tests Pisa: les jeunes toujours attirés par les métiers traditionnels à l’heure du numérique

  2. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe Gafa

  3. Jean-Paul Philippot.

    Salaire de Philippot: la RTBF n’a pas respecté ses obligations légales

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite