Accueil Opinions Chroniques

Etats-Unis, Israël, Iran: piège à cons

Pour contrer les ambitions nucléaires iraniennes, de dangereuses alliances de forment entre les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite et Israël. Sous le regard inquiet des Européens, l’incendie peut se déclarer à tout moment.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Pour parler vulgairement, on pourrait dire que c’est un « piège à cons ».

Ou, si l’on préfère, un mécanisme diabolique.

Résumons : les plus grands représentants de la communauté internationale, Etats-Unis en tête, avaient, légitimement, imposé à l’Iran un accord qui impliquait que ce pays renonce, sous contrôle strict, à toutes sortes d’activités qui risqueraient de déboucher sur la réalisation et la mise au point de l’arme nucléaire.

Or, sous double pression israélienne et saoudienne (les deux principaux alliés des Etats-Unis), Donald Trump a décidé, seul et unilatéralement, de dénoncer cet accord et de réactualiser les sanctions visant à étrangler l’économie iranienne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, lundi 13 mai 2019, 23:15

    Quand va t'on enfermer ce fou dangereux qui est occupé à foutre en l'air l'économie mondiale?

  • Posté par Carré Albin, lundi 13 mai 2019, 22:33

    Une simple alliance d'états voyous contre d'autres états voyous, malheureusement bien banal et le gagnant sera le complexe militaro-industriel, tout aussi voyou!

  • Posté par Rouvroy A., lundi 13 mai 2019, 20:29

    Et si Jean-François Kahn, bon petit soldat au service des siens, cherchait à nous endormir, une fois encore, avec une explication "semi-religieuse" ? La réalité, c'est que les juifs veulent se débarrasser de l'Iran ; qu'ils se dissimulent derrière tous les moyens détournés pour y parvenir . . . ! Et il se trouve toujours bien un "agent" pour écrire un article de diversion et de propagande Est dupe qui veut !

  • Posté par BLASBAND Marc, lundi 13 mai 2019, 20:02

    La faiblesse de l'Europe fait mal; elle se retourne maintenant contre elle.Elle a accepté que Trump sorte de la Pac 21 sans rien faire. Elle a accepté qu'il sorte de l'accord Iranien sans rien faire. Elle accepte des tas de mesures favorables au monde des affaires, mais néfastes pour l'environnement, aussi pour l'environnement en Europe. Par son inaction et sa faiblesse elle s'est placée au bord du précipice. Et personne n'en parle dans la campagne électorale. Marc Blasband. Durbuy

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur les mesures sanitaires: l’approche de la Cour européenne des droits de l’homme

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : il est plus que probablement inexact d’affirmer que les mesures sanitaires contre lesquelles s’élèvent des protestations, dans leur principe, violent les droits fondamentaux. En revanche, on peut attendre que la mise en œuvre de ces mesures impose des exigences de transparence et de cohérence aux autorités publiques.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs