Accueil Économie Entreprises

Les tuiles environnementales de Durobor ont-elles précipité son sort?

Le four de la gobeleterie de Soignies était en infraction environnementale. Certaines sources estiment que cela a provoqué la réticence des banques à apporter le financement nécessaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Est-ce l’absence de financement privé qui a précipité la fin de Durobor, la gobeleterie de Soignies, parce que le four n’a pu être mis aux normes, ou est-ce la pollution dudit four qui a effrayé les investisseurs ?

Pour rappel, l’annonce du dépôt de bilan par la direction a eu lieu fin avril, après des mois de négociation pour trouver une institution financière pour endosser une partie du plan d’investissement destiné à donner un nouveau souffle à l’entreprise connue pour la bulle dans les pieds de ses verres.

Herman Green, le repreneur de 2017, n’a pas réussi à convaincre les banques de le suivre dans l’aventure et a dû jeter l’éponge, il y a quelques jours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs