Fin d’une époque à l’AS Rome: Daniele De Rossi quitte le club après 18 ans de bons et loyaux services (vidéo)

©Photonews
©Photonews

Daniele De Rossi, emblématique joueur de l’AS Rome depuis 18 saisons, va jouer son dernier match sous les couleurs giallorossi le 26 mai à l’occasion de la réception de Parme lors de la 38e et dernière journée de Serie A. Le milieu de terrain, 35 ans, a joué son premier match pour les Romains le 30 octobre 2001 contre le Sporting d’Anderlecht en Ligue des champions.

Romain de naissance, De Rossi a intégré le club en 2000 avant de faire ses débuts en équipe première un an plus tard contre le RSCA. Après 18 saisons pour La Louve, il veut maintenant relever un autre défi loin de Rome.

« Le club me l’a annoncé lundi », a déclaré De Rossi en conférence de presse mardi en début d’après-midi. « Àmon âge, j’étais bien conscient qu’il n’y aurait pas de prolongation de contrat. Il y a beaucoup d’amour entre moi et le club, maintenant et dans le futur, même si cela devrait se traduire sous une autre forme. »

De Rossi a d’ailleurs refusé une offre du club d’intégrer le staff technique romain. « Je suis toujours un joueur, même si j’ai eu quelques problèmes physiques cette saison. J’accepte la décision du club, je n’ai aucun ressentiment. »

Il a porté le maillot de la Roma à 615 reprises, marquant 63 buts et délivrant 54 assists. Jamais champion d’Italie, il a dû se contenter de deux Coupes (2007 et 2008) et une Super Coupe (2007). Meilleur joueur italien du championnat en 2009, il a aussi terminé neuf fois vice-champion national (2002, 2004, 2006, 2007, 2008, 2010, 2014, 2015 et 2017). « Si j’avais une baguette magique, j’aurais mis quelques trophées de plus sur la cheminée », a dit De Rossi.

« Daniele est le cœur de l’AS Rome depuis maintenant dix-huit ans. Nous allons tous verser une larme au moment de le voir porter pour une dernière fois notre maillot », a déclaré le président du club, l’Américain James Pallotta.

De Rossi est aussi le quatrième joueur le plus capé de l’histoire de la sélection italienne avec 117 rencontres au compteur. Il a d’ailleurs remporté la Coupe du monde 2006.

En mai 2017, l’AS Rome avait déjà dû dire adieu à un autre joueur ayant marqué son histoire, Francesco Totti. Meilleur buteur de l’histoire du club, Totti a disputé 786 matches et inscrit 307 buts sous les couleurs de la Roma où il avait fait ses débuts en 1993, à l’âge de 16 ans.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La menace est bien moins grave que d’autres maladies ou d’autres risques. La grippe saisonnière contamine bien plus de Belges que le coronavirus.

    Coronavirus: la Belgique évalue et se tient prête

  2. Entre 2.000 et 3.000 bovins sont vendus chaque semaine à Ciney.

    Le plus grand marché aux bestiaux du pays menacé de fermeture

  3. ballen 1

    Art: à la Centrale électrique, dans la tête de Roger Ballen

La chronique
  • La chronique de Véronique Lamquin: à Bruxelles, le Canal n’est pas une frontière

    Sur la carte, c’est un liseré bleu pâle, strié d’une vingtaine de traits plus ou moins gros. C’est qu’il y a des ponts qui charrient des bandes de circulation en mode entonnoir déversoir, comme Van Praet, d’autres qui ne supportent que des voies, de métro ou de train. Vingt traits d’union entre les deux rives, c’est peu, sur quatorze kilomètres… Sur la carte mentale de beaucoup de Bruxellois(es) c’est une frontière que l’on franchit par contrainte plus que par choix. Du moins dans un sens. Le passage vers l’ouest ne va pas de soi, dicté par un travail, un dîner, un concert, et non par réflexe. A l’inverse, la traversée vers l’est s’impose parce que le centre, c’est magnétique et que le sud, ça fait envie. Dans les discours, c’est une faille, avec tous les sens qui s’expriment. Une discontinuité qui s’est installée entre deux morceaux d’une même surface ; le point faible du propos urbain ; la cassure entre deux villes qui ne sont qu’une, Bruxelles.

    Cette ligne qui coupe la Région en deux, c’est le Canal – 60.000 personnes et 6,2 millions de tonnes de marchandises par an....

    Lire la suite

  • Coronavirus: un exercice de haute voltige

    L’épidémie de coronavirus est aussi une épidémie de questions qui restent sans réponse. D’où vient exactement la maladie ? Les autorités chinoises ont-elles tardé à la combattre ? Qui est le patient zéro à l’origine de son extension à l’Italie ? Et, surtout, sommes-nous vraiment prêts à affronter ce virus ?

    Deux mots caractérisent cette problématique : précaution et psychose.

    Devant l’urgence, le principe de précaution s’est imposé. Il...

    Lire la suite