Le tourisme d’affaires en plein boom au cœur de la Wallonie

Le tourisme d’affaires en plein boom au cœur de la Wallonie
@WBT-David Samyn

Vous voulez renforcer l’esprit d’équipe des membres de votre entreprise ? Remercier vos collaborateurs en leur offrant une expérience insolite ? Organiser un congrès, un séminaire ou tout simplement une réunion dans un cadre verdoyant ? Inutile de partir bien loin, la Wallonie et son offre MICE a de quoi satisfaire toutes vos envies et attentes. Le MICE, c’est l’acronyme de Meetings, Incentives, Conferencing et Exhibitions. Autrement dit une abréviation pour désigner le secteur du tourisme d’affaires qui séduit de plus en plus d’hôteliers, gestionnaires de salles et autres prestataires. Il faut dire que ce secteur leur permet de diversifier leurs activités, surtout en basse saison. D’autant que la dépense moyenne d’un touriste dans ce secteur est de 97 euros, contre 60 euros pour le tourisme de loisirs.

Mais le tourisme d’affaires a-t-il le vent en poupe en Wallonie ? Oui, à en croire Olivier Daloze, directeur des partenariats et de la commercialisation de Wallonie Belgique Tourisme (WBT) : “ Il ne se porte pas mal en tout cas. C’est un secteur qui est en plein développement, les statistiques le montrent d’ailleurs. Le MICE représente à l’heure actuelle 8 % des nuitées passées en Wallonie, avec une croissance annuelle de l’ordre de 5,7 %. A cela, il faut aussi ajouter toutes les activités qui ne se font que sur une journée et qui ne sont donc pas reprises dans ce chiffre ”.

Faire face à la concurrence

Le tourisme d’affaires rattrape ainsi progressivement son retard sur la Flandre et Bruxelles, mais surtout sur le secteur MICE à l’échelle mondiale qui représente 14 % des arrivées touristiques. “ Il y a une réelle concurrence, c’est un véritable défi de montrer aux Belges francophones comme néerlandophones tout le potentiel de la Wallonie. Mais on ne cherche pas à se positionner sur les grands congrès internationaux de plusieurs milliers de personnes qui sont principalement captés par la Flandre, Bruxelles et d’autres destinations européennes ”, confie Olivier Daloze. Une enveloppe de 1.500.000 €, entièrement à charge du FEDER et dont 600.000 € proviennent de l’Europe, devrait permettre de pérenniser la croissance de ce secteur.  

 

Pour l’heure, le MICE wallon joue cependant plutôt la carte des prestations à taille humaine pour attirer sa clientèle, composée avant tout des Belges francophones et néerlandophones suivis de la France et des Pays-Bas. Et pour tirer son épingle du jeu, c’est sur le concept des Meetings & Incentives que mise le MICE wallon. Entendez par là, la combinaison de réunion et d’une autre activité de détente. “ C’est ce qui a le plus de succès auprès des entreprises. On leur propose un moment de détente qui mêle tout de même une notion de réunion de travail. Par exemple, on organise pour certaines sociétés un séjour d’un jour et d’une nuit où une vraie réunion de travail, sortie de son cadre habituel, est organisée pour présenter les chiffres de l’année aux collaborateurs. Et derrière ça, ils dégustent un bon repas suivi d’une activité de teambuilding, sportive ou non, avec cette idée de rapprocher les gens et de créer une dynamique d’équipe ”, développe Olivier Daloze.

Des formules modulables

Et il y en a pour tous les goûts. Dans un gîte rural, un hôtel ou un lieu d’exception comme une ferme ou un château réaménagé. A l’extérieur ou à l’intérieur, une multitude de formules sont disponibles. “ Les plus sportifs peuvent s’adonner à des sports “ extrêmes ”, comme le Fly in, le plus haut simulateur de chute libre d’Europe situé à Liège. Il y a aussi, toutes les activités liées à la thématique de la Wallonie terre d’eau : du kayak, du rafting ou encore un séminaire organisé sur un bateau qui sillonne la Meuse ”, propose Olivier Daloze. Pour les moins sportifs, des balades avec guide nature sont également proposées, mais aussi des activités de gastronomie et de dégustation de bière pour les plus gourmands. Autant d’offres modulables aussi financièrement. “ Tout est possible en termes de budget. Pour une journée comprenant la location d’un lieu, un bon repas et une activité, on se situe autour d’une centaine d’euros par personne. Mais tout dépend de la formule choisie ”, assure Olivier Daloze.

Le MICE wallon semble donc posséder tous les atouts nécessaires pour faire de la Wallonie la pause travail idéale. “ Le MICE wallon propose un service et des infrastructures de qualité, le tout à proximité. C’est un critère important aujourd’hui dans une ère où on nous demande de plus en plus de réduire nos déplacements pour une raison écologique mais aussi pour réduire les coûts des entreprises. A cela, s’ajoute aussi la qualité de notre accueil qu’on nous reconnait souvent au niveau international ”, affirme Olivier Daloze. Le cadre verdoyant de la Wallonie constitue enfin un autre atout majeur du secteur MICE, permettant un dépaysement total à deux pas de Bruxelles.

WBT et les différents services provinciaux sont à disposition des entreprises à la recherche de conseils pour l’organisation d’un séjour ou d’une activité. En fonction de vos contraintes techniques, budgétaires et de vos envies, ils vous aideront à trouver un panel d’offres réduit correspondant au mieux à vos attentes. Le 25 octobre 2019 aura lieu également le “ Meet in Wallonia Day ” à l’Abbaye de la Ramée à Jodoigne. Un événement au cours duquel les entreprises belges, mais aussi celles venues des pays voisins, pourront découvrir l’offre touristique MICE wallonne.

Le Soir en partenariat avec WBT

Escape room et teamcooking : les stars du teambuilding

Parmi les activités de teambuilding les plus plébiscitées par les entreprises figurent l’ “ Escape room ” et le teamcooking. L’ “ Escape room ” est un jeu né au Japon il y a une dizaine d’années. Son principe ? Un groupe de deux à dix personnes est enfermé dans une pièce et doit en sortir dans un délai de 60 minutes. Pour y parvenir, les participants doivent déchiffrer des indices, résoudre des énigmes et donc agir en commun pour pouvoir déverrouiller la porte. Chaque “ Escape room ” dispose de sa propre thématique, parfois inspirée de l’histoire locale. “ L’escape room est l’une des activités idéales pour la cohésion d’équipe. Elle requiert une réflexion de groupe, demande un partage des tâches et des prises de décisions, ce qui est fortement apprécié par les entreprises ”, confie Olivier Daloze. Si bien qu’elles fleurissent un peu partout dans les villes wallonnes : Get Out, Evasion Room et Keywi à Liège ; In the Room à Mons; L’Échappatoire à Tournai ; Le cabinet de maître Hembise et Escape Room à Charleroi ; Treasure House à Durbuy ; The Abbey à l’abbaye de Stavelot ; Seek Out au Bastogne War Museum ; EnigmaLock à Namur ou encore Alleluias à Grez-Doiceau.

Une autre tendance se dégage aussi depuis quelques années dans le domaine du teambuilding, celle du teamcooking. Au cours de cette activité, les différents participants sont invités à participer à un atelier de cuisine avant de déguster les plats qu’ils ont concoctés. “ L’univers de la gastronomie ouvre de très nombreuses possibilités d’activités, d’autant qu’elle est l’un des atouts principaux de la Wallonie. De plus, le cuisine est une activité qui fédère ”, estime Olivier Daloze. Vous pouvez par exemple participer à un atelier cocktail ou chocolaterie à Stoumont, découvrir la bière de la brasserie du Bocq à Purnode, réaliser votre propre moutarde dans l’atelier Bister ou encore participer à un workshop culinaire à Durbuy en compagnie d’un chef cuistot.