Accueil Léna

«La Bestia» de Matteo Salvini: une pièce d’artillerie unique en Italie

La machine de propagande salvinienne, emmenée par Luca Morisi, est à l’origine de millions de fans sur les réseaux sociaux. Une dépense moyenne de 600.000 euros par an rien que pour Facebook.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Luca Morisi a toujours aimé les mots simples et évocateurs : c’est à lui que Matteo Salvini doit son surnom de « Capitano » et c’est lui qui a donné le nom de « Bestia » au système éditorial fait maison grâce auquel il administre, non sans un certain anticonformisme, les pages sociales du leader depuis 2013. Une pièce d’artillerie unique en Italie : 3,6 millions de fans sur Facebook, 1,4 million de followers sur Instagram et 1,1 million sur Twitter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

L’Afrique raille l’hypocrisie des Européens en matière d’énergie

Il y a moins d’un an, l’Europe exhortait l’Afrique à renoncer aux énergies fossiles. Il n’en est désormais plus question puisque le continent africain est sollicité pour servir d’alternative à l’approvisionnement en énergie auprès de la Russie.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs