Manchester City menacé d’exclusion de la Ligue des champions: le club pense que des «individus souhaitent nuire» à sa réputation

Manchester City menacé d’exclusion de la Ligue des champions: le club pense que des «individus souhaitent nuire» à sa réputation
Photo News

Le club de Manchester City a exprimé mardi sa crainte que des « individus souhaitant nuire » au club soient à l’origine de la nouvelle parue dans la presse évoquant une exclusion des Citizens de la Ligue des champions par les instances européennes du football.

L’UEFA devrait recommander l’exclusion de Manchester City de la Ligue des champions en raison des violations des règles du fair-play financier par le club, rapportait lundi le New York Times sur son site internet.

Manchester City fait l’objet d’une nouvelle enquête de l’UEFA pour « plusieurs violations présumées » des règles du fair-play financier (FPF) depuis début mars. Dans la foulée, la Premier League avait annoncé qu’elle enquêtait aussi sur les finances de l’actuel leader du championnat.

City a indiqué que le club coopérait pleinement avec « l’enquête en cours » du gendarme financier et rappelé « l’engagement de l’UEFA du 7 mars selon lequel l’instance européenne ne fera aucun autre commentaire sur la question tant que l’enquête est en cours ».

Une décision attendue cette semaine

« Le rapport du New York Times citant ’des personnes familières avec l’affaire’ est donc extrêmement préoccupant », souligne ManCity, craignant que le processus soit « présenté de manière erronée par des individus soucieux de nuire à la réputation du club et à ses intérêts commerciaux ».

La décision de l’UEFA pourrait être annoncée dès cette semaine, selon le journal américain qui précisé qu’« il n’est pas clair si cette suspension, si elle est décidée, prendrait effet pour la prochaine saison (2019-20, NDLR) ou pour 2020-21 ».

Manchester City aurait également le droit de faire appel d’une telle interdiction devant le Tribunal arbitral du sport.

Le club anglais est avec le Paris SG l’un des clubs pointés du doigt par les « Football Leaks » qui ont révélé qu’Abou Dhabi aurait apporté 2,7 milliards d’euros à Manchester City en sept ans notamment via des contrats de sponsoring surévalués.

Manchester City a déjà écopé d’une amende de 60 millions d’euros en 2014 (dont 20 millions ferme), pour avoir enfreint les règles du FPF.

Le club avait aussi été condamné à ne pouvoir aligner que 21 joueurs en C1 la saison suivante, contre 25 en temps normal.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10841091-042

    Par Didier Schyns

    Standard

    Standard: Moussa Sissako pour relayer Dimitri Lavalée

  • SOCCER JPL D23 CERCLE BRUGGE VS ANDERLECHT (2)

    Par Stéphane Vande Velde

    Anderlecht

    D1A: un succès miraculeux pour Anderlecht au Cercle

  • Monter au jeu, un moment qu’il attendait depuis le 7 avril dernier
!

    Par François Laurent

    Anderlecht

    Retour manqué pour Zakaria Bakkali avec Anderlecht

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite