Accueil Économie Mobilité

La jonction Nord-Midi à Bruxelles, éternel point faible du réseau ferroviaire belge

Centre du réseau ferré en Belgique, la jonction est saturée et coince l’ensemble du réseau en cas d’accident. Les projets d’élargissement semblent oubliés et les alternatives via le « ring ferroviaire » sont négligées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Un incident, ce mardi un incendie qui coupe l’approvisionnement électrique de la jonction Nord-Midi, suffit à rappeler le rôle central de la traversée de Bruxelles dans le chemin de fer en Belgique. Celui-ci est construit en étoile avec la capitale comme point central. Et, au centre du point central, une jonction qui relie trois des quatre gares les plus fréquentées du pays (Nord, Central, Midi) par six voies de quatre kilomètres, dont deux kilomètres en tunnels (trois pertuis de deux voies chacun) dans lesquels passe un train sur trois et, environ, un voyageur sur deux. Cet héritage ferré traduit l’organisation d’un chemin de fer bâtit pour alimenter la capitale en travailleurs, voyageurs et étudiants tandis que les 40 ans qu’ont duré le chantier de cette Jonction centrale inaugurée en 1952 ont largement contribué à modifier le paysage bruxellois et dégoûter de la chose ferrée une partie de ses habitants.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, mercredi 15 mai 2019, 20:14

    Je suis un citoyen lambda...ce qui n'empêche pas de proposer des solutions. Une idée ...à jeter si elle est réellement irréalisable et trop couteuse: Puisque ce sont, apparemment ces 4 km (dont 2 déjà en tunnel) entre la gare de Bruxelles-Nord et celle de midi qui posent d'éternels problèmes, pourquoi ne pas arrêter les trains à ces 2 extrémités. Aujourd'hui, on trouves des tapis roulants sur près d'un km dans certains aéroports. Donc, sur ces 4 km poser des tapis roulants (couverts) avec interruption de ces tapis à la garde du Congrès, Central, Chapelle et même d'autres arrêts possibles. Cela présente plusieurs avantages: 1/ la largeur de 6 voies permet l'installation de nombreux tapis roulants en parallèles (en tout cas beaucoup plus que 3 dans chaque sens). 2/ le cout de l'installation me parait bien moins couteux que les solutions déjà envisagées comme celle d'un élargissement. 3/ cela permettra aux Bruxellois d'également emprunter ces "lignes" aux interruptions de ces tapis roulants. 4/ le débit me parait presque illimité. On pourrait même doubler sur la hauteur. 5/ pas de bruit 6/ pas de pollution in situ. 7/ non seulement pas de surcharge du trafic en surface mais même une diminution puisque les Bruxellois peuvent emprunter ces tapis roulants. Merci de m'avoir lu.

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 15 mai 2019, 11:02

    Pourquoi pendant la période de cet incident aucun train n'a été détourné par l'extérieur comme par exemple la gare de l'Ouest, Simonis Bockstael, et enfin la gare Nord ? Trop compliqué ?

  • Posté par Coets Jean-jacques, mardi 14 mai 2019, 20:59

    Comme souvent en Belgique, ce qui bloque c'est la mentalité ! Evidemment, le "ring ferroviaire" EST LA solution ! Prenez Bordet par exemple. Déjà, depuis cette halte, on peut continuer vers Delta et revenir vers Etterbeek, Luxembourg ou Schuman et repartir vers le nord de Bruxelles (Bockstael ou Berchem), ou se diriger directement vers Schuman et Luxembourg dans l'autre sens. A Schuman, deux lignes de métro et à Luxembourg 5 lignes de bus ! A Bordet même, 2 lignes de tram (55 et 62), plusieurs lignes de bus (45, 54, 12, 65, 69...)... Que faut-il de plus pour désengorger la jonction Nord-Midi ?! Le métro vers Haren ! Exact, et qui freine des deux pieds ? M. Reynders, patron de Beliris, dont le parti veut maintenir le tout à la bagnole, coute que coute ! Pour le moment Bordet, c'est 5 trains à l'heure mais pourrait doubler le tempo, notamment avec l'appui de la Sncb avec le tram-train comme dans de nombreuses villes en Allemagne, en France ou même en Italie ... Mais qui n'en veut pas ?! Poser la question c'est y répondre !

  • Posté par Mortier Fabian, mercredi 15 mai 2019, 8:07

    Ce n'est pas Reynders et Beliris qui bloquent mais Ecolo. Ce qui est plus qu'étonnant pour un parti "vert"

  • Posté par Mazy - Dupas Serge, mardi 14 mai 2019, 20:53

    Le problème de la jonction NORD - MIDI n'a jamais été pris "à bras-le-corps" par les gouvernements successifs ... plus soucieux de faire des économies que d'investir dans la mobilité durable, pour le climat et le désengorgement de Bruxelles !!!

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs