Westerlo dit au revoir à son président Herman Wijnants après 40 ans de présence au club

Westerlo dit au revoir à son président Herman Wijnants après 40 ans de présence au club
Photo News

Herman Wijnants quittera ses fonctions de manager général et président du club de football du KVC Westerlo à la fin de la saison. Les Campinois ont confirmé cette décision sur leur site internet, mardi. Wijnants, 73 ans, était actif dans la Campine depuis 1980, va passer le flambeau au nouveau propriétaire.

Le dernier match à domicile de la saison de Westerlo (mercredi contre Charleroi) sera entièrement axé sur le départ de Wijnants. « Un adieu digne à « son » KVC Westerlo est le moins que nous puissions faire en tant que club pour montrer notre reconnaissance », peut-on lire sur le site du KVC.

Wijnants était actif dans le club depuis quarante ans. Il a été témoin de l’ascension de l’équipe depuis la deuxième provinciale anversoise, où Westerlo a évolué dans les années 1980, jusqu’en 1e division en 1997. Les Campinois ont joué ensuite dix-huit saisons en première division.

La gestion quotidienne de Westerlo sera désormais confiée à Wim Van Hove, le bras droit de Wijnants depuis des années. Selon certaines informations, le club va être repris par l’entrepreneur turc Oktay Ercan, PDG de SUR International. Les négociations en sont à la phase finale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

  3. © Reuters.

    Meghan et Harry: la sécurité et les finances du couple, deux sujets sensibles

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite