Playoffs 2: l’Union signe un 6 sur 6 contre Courtrai (2-0), deuxième victoire de Mouscron

Playoffs 2: l’Union signe un 6 sur 6 contre Courtrai (2-0), deuxième victoire de Mouscron
Photo News

Grâce à Youssoufou Niakaté (9e, 1-0) et Milos Stamenkovic (57e, 2-0), l’Union Saint-Gilloise a infligé mardi sa deuxième défaite des Playoffs 2 à Courtrai (2-0). Après neuf journées, les Unionistes comptent 20 points, un de moins que les Kerels assurés de toute façon de remporter le groupe B. Zulte-Waregem (10 points) s’est hissé à la troisième place en s’imposant à Waasland-Beveren (0-5). Auteur d’un doublé, Hamdi Harbaoui (25 buts) a creusé l’écart en tête du classement des buteurs sur l’attaquant de Genk Aly Samatta (23). Mouscron a décroché un deuxième succès au Cercle Bruges (0-3).

L’Union a sauté le tour de chauffe et Niakaté s’est vu offrir une première balle de break que la défense courtraisienne lui a enlevée in extrémis (4e). Mais l’attaquant français s’est vite remis en jambes en profitant d’une mauvaise passe en retrait d’un arrière visiteur pour tromper Joel Pereira, qui n’a pas été irréprochable non plus (9e, 1-0). Par contre, Anders Kristiansen s’est bien interposé sur une tentative d’Andryi Batsula (11e). Malgré la bonne volonté de Larry Azouni (17e), Aboubakary Koita (23e) et Teddy Chevalier (27e), Courtrai ne s’est pas montré très dangereux. Et sans une parade de Pereira, Mathias Fixelles aurait parachevé un bel effort de Serge Tabekou (38e).

A la reprise, l’Union a assis sa victoire sur un corner botté par Faïz Selemani sur la tête de Stamenkovic (57e, 2-0). Les visités ont alors géré leur avance même si Anas Hamzaoui, monté au jeu à la 74e, a été exclu pour double carte jaune (86e).

Cinq défaite de rang pour le Cercle

Mouscron a infligé une cinquième défaite d’affilée au Cercle. Les Brugeois se sont montrés plus dangereux. Vaso Vasic, qui était dans le but hurlu à la place de Jean Butez, a été heureux de voir un tir de Gianni Bruno être repoussé par le poteau (12e) et une reprise de Xavier Mercier frapper la transversale (17e). Pourtant, les Hurlus ont eu l’occasion d’ouvrir la marque sur un penalty que Mbaye Leye a manqué (33e). L’attaquant sénégalais s’est de nouveau montré peu à l’aise face à Paul Nardi (42e).

La troisième fois allait être la bonne pour Leye bien servi par Selim Amallah, qui vient de signer au Standard (47e, 0-1). Frantzdy Pierrot (77e) et Leye (88e) ont par la suite permis aux Hurlus (5e, 8 points) de céder la dernière place au Cercle (7 points).

Battu le week-end dernier 0-5 par Courtrai, Zulte-Waregem a infligé la même punition à Waasland-Beveren. Harbaoui s’est isolé en tête du classement des buteurs en transformant deux penalty (43e, 72e). Aleksandar Vukotic (autogoal 61e), Henrik Bjordal (75e) et Théo Bongonda sur penalty (83e) ont enfoncé Waasland-Beveren (4e, 10 points).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @Belga

    Par Stéphane Dupuis

    Division 1A

    Mouscron: l’Excel sombre dans l’anonymat

  • Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Par Philippe Gerday

    Anderlecht

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  • 10852206-077-GUQFCLCKP.1

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    SC Charleroi – KV Malines: le brouillard a eu raison des Zèbres

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Rensenbrink, sourire timide et Soulier d’or 1976. @Photo News

    Avec Robbie Rensenbrink, Anderlecht dit adieu à son icône des seventies

  2. TOPSHOT-CHINA-HEALTH-VIRUS

    Coronavirus en Belgique: «Il ne faut pas céder à la panique, on est prêts»

  3. «
Je suis faite de cette féminité exubérante et révolutionnaire et de quelque chose de méditerranéen qui est plus terrien et ancestral.
»

    Monica Bellucci au «Soir»: «J’ai mis ma beauté au service du cinéma»

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Affaire Nethys: parole de consultant, parole d’évangile?

    Quand je serai grand, je ferai consultant » : c’est le tweet d’un de nos confrères de l’Echo, qui publiait ce vendredi les sommes versées par Nethys à McKinsey ces cinq dernières années. C’est la nouvelle présidente d’Enodia, actionnaire de Nethys, la socialiste Julie Fernandez Fernandez, qui révélait les vingt millions d’euros payés au consultant entre 2014 et 2019. Un chiffre qui n’est pas définitif puisque McKinsey est à l’œuvre depuis bien plus longtemps aux côtés des ex-dirigeants liégeois. La présidente...

    Lire la suite