L’Antwerp condamné à 5000 euros d’amende pour les gobelets de bière jetés sur Michel Preud’homme

L’Antwerp condamné à 5000 euros d’amende pour les gobelets de bière jetés sur Michel Preud’homme
Photo News

Mardi, la commission des litiges de l’Union belge (URBSFA) a infligé une amende de 5000 euros à l’Antwerp, après que les incidents provoqués par ses supporters contre le Standard au stade du Bosuil lesquels ont entraîné l’arrêt temporaire du match.

Le 26 avril, l’arbitre Nathan Verboomen a arrêté le match d’ouverture de la 6e journée des Playoffs 1 entre l’Antwerp et le Standard, après 75 minutes de jeu. Malgré une demande de calme de la part du speaker du stade au début de la seconde mi-temps, Michel Preud’homme, l’entraîneur du Standard, a reçu des gobelets de bière de la tribune anversoise. Après dix minutes, le match a pu se terminer sans autre incident. Le Great Old a gagné le grand match 2-1.

Le parquet fédéral a poursuivi le matricule 1 sur la base des rapports de l’arbitre Verboomen et du délégué de match Rudi Mannaerts, qui a signalé le lancement de projectiles. Selon le substitut du procureur Chris Van Den Bossche, il n’y a aucune tolérance à l’égard de tels incidents. Le fait que des gobelets de bière soient maintenant jetés sur les gens sur le terrain était un élément incriminant pour lui, et c’est la raison pour laquelle l’amende maximale a été exigée.

Le plaidoyer de l’avocat Thomas Machtelinckx, qui pointe du doigt la provocation d’un joueur remplaçant des Rouches, n’a pu convaincre la commission des litiges d’imposer une sanction plus légère.

Le fait que l’Antwerp a pu identifier trois auteurs et a transmis leurs dossiers à la police non plus.

« Quelle que soit la quantité des projectiles, il doit y avoir une tolérance zéro. Les antécédents de l’Antwerp ne montrent absolument aucune tendance positive, même si le club a pris beaucoup de mesures pour éviter de tels incidents », selon le verdict.

Anvers est également passible d’une amende de 25.000 euros pour ces infractions de la part de la Pro League. La décision a été reportée au prochain conseil d’administration de celle-ci.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe Gafa

  2. Jean-Paul Philippot.

    Salaire de Philippot: la RTBF n’a pas respecté ses obligations légales

  3. En 2021, le vainqueur de la Coupe de Belgique ne sera plus automatiquement qualifié pour les poules de l’Europa League.

    Gagner la Coupe de Belgique ne mènera plus automatiquement aux poules de l’Europa League

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite