Des victimes américaines de prêtres pédophiles déposent plainte contre le Vatican

Des victimes américaines de prêtres pédophiles déposent plainte contre le Vatican

Cinq Américains, victimes de prêtres pédophiles, ont porté plainte mardi contre le Vatican pour l’obliger à divulguer les noms et les dossiers de tous les membres du clergé soupçonnés d’abus sexuels conservés dans ses archives.

Ces cinq hommes « ont souffert à cause de la politique et de la pratique du Saint-Siège qui consiste à ne pas saisir les autorités en cas de soupçons d’agression sur un enfant et à imposer le secret à ses agents », selon la plainte déposée devant un tribunal fédéral du Minnesota (nord).

« Personne ne doit vivre ce que mes frères et moi avons vécu », a déclaré Stephen Hoffman, qui s’est associé à la plainte avec ses frères Luke et Benedict. « Je veux seulement que le Vatican fasse ce qui est juste », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse.

Les trois garçons, alors adolescents, ont été agressés à plusieurs reprises par le père Curtis Wehmeyer, arrêté en 2012 à la suite de l’intervention de leur mère. Le prêtre a été condamné à cinq ans de prison et un archevêque, soupçonné de l’avoir couvert, a été poussé à la démission en 2015.

Aujourd’hui « ils ne veulent pas d’argent, mais réclament que le Vatican fasse le nettoyage » et « révèle ses secrets », a assuré leur avocat Jeff Anderson, déjà l’origine de quatre plaintes contre le Vatican.

>Nouveau scandale au sein de l’Eglise catholique américaine: 300 prêtres accusés de pédophilie

Crise de confiance

La première, en 2002 dans l’Oregon, a été suivie de dix ans de bataille judiciaire. La justice américaine avait estimé que le Vatican ne jouissait pas d’une immunité diplomatique mais avait refusé de le considérer comme « l’employeur » du prêtre mis en cause.

La deuxième, en 2010, a été retirée pour ne pas compromettre une autre procédure.

Les plaignants dans les deux derniers dossiers, déposés fin 2018 en Californie, ont finalement retiré leur plainte pour s’associer à celle des trois frères.

L’un d’eux Jim Keenan, 51 ans, a assuré avoir été agressé dans les années 1970 par un prêtre ayant fait l’objet de signalements tenus secrets par l’Eglise. « Je poursuis le pape et le Vatican parce que cela doit s’arrêter, ils ne sont pas au dessus de nous », a-t-il déclaré.

Le dernier, Manuel Vega, 53 ans, s’est présenté comme l’une des trente victimes d’un curé mexicain qui, selon lui, a été autorisé par sa hiérarchie à rentrer dans son pays dès les premières dénonciations. Aujourd’hui, « il est peut-être encore en exercice, dangereux », a-t-il craint.

Aux Etats-Unis comme ailleurs, l’Eglise catholique traverse une profonde crise de confiance en raison des révélations d’agressions sexuelles, notamment sur mineurs, commis depuis des décennies par des prêtres, longtemps couverts par leur hiérarchie.

>Près de 700 prêtres accusés d’actes pédophiles dans l’Illinois ces dernières décennies

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite