Battu par Derby Country, Leeds n’accédera pas à la Premier League (4-2, vidéos)

Battu par Derby Country, Leeds n’accédera pas à la Premier League (4-2, vidéos)
Photo News

La Premier League n’aura pas affaire aux frasques d’« El Loco » : l’entraîneur Marcelo Bielsa n’est pas parvenu à faire accéder son club de Leeds à la première division anglaise, après la défaite des siens en demi-finale de playoffs de D2 mercredi.

Vainqueur de Derby County 1 à 0 au match aller de cette demi-finale des playoffs de la Championship (D2 anglaise) – qui offrent un billet pour l’élite à l’un des clubs classés entre la 3e et la 6e place de la division, les deux premiers étant directement promus –, Leeds a perdu 4 à 2 mercredi à domicile au retour.

C’est donc Derby County, 6e de la saison régulière entraîné par Frank Lampard, qui affrontera Aston Villa en finale. Le vainqueur de cette confrontation obtiendra l’ultime billet pour la Premier League -- les deux premiers sont revenus à Norwich et Sheffield United.

L’entraîneur argentin, ex-coach de Lille et Marseille, s’était distingué à de nombreuses reprises pour sa première saison en Angleterre. Il avait notamment assumé avoir fait espionner les entraînements de clubs rivaux, ce qui a valu à Leeds une amende de 200.000 livres (230.000 euros) mais pas de retrait de points. Et récemment, il a ordonné en plein match à ses joueurs de laisser l’équipe adverse marquer un but, après que Leeds a ouvert le score alors qu’un adversaire était au sol, blessé.

Sur le plan sportif, Leeds a terminé l’année à la 3e place après avoir subi trois défaites sur les quatre dernières journées, tirant un trait sur ses chances de promotion directe en Premier League. Bielsa avait signé pour deux ans à Leeds en juin dernier.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour la première fois depuis des temps immémoriaux, on aura vu un vrai mouvement citoyen bousculer totalement l’agenda politique et imposer le thème du climat. © Photo News.

    Elections 2019: non, cette campagne n’était pas ennuyeuse

  2. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

  3. liste citoyenne

    Elections 2019: les mouvements citoyens vont-ils exister?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Un an de RGPD. Et de culture numérique européenne

    Le 25 mai 2018 entrait en vigueur l’un des textes majeurs de cette législature européenne : le RGPD. Né dans la douleur, quelques mois après le traumatisme Cambridge Analytica, ce Règlement général sur la protection des données affichait haut et fort ses ambitions. En gros : réguler l’usage de ce nouveau carburant de l’économie numérique. Et empêcher ses acteurs de fouiller indûment dans les tiroirs de notre intimité. Le RGPD consacrait en quelque sorte un droit bétonné depuis 1948, celui du respect de la vie privée....

    Lire la suite