Accueil Société Régions Bruxelles

Les images du viaduc Herrmann-Debroux après sa future démolition

L’entrée sud de la ville sera réaménagée en boulevard urbain. Avec prolongation du tram 8 et aménagement d’un parking de dissuasion.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

La E411 qui prolonge son flux autoroutier jusqu’à Delta, ce sera bientôt fini. Le gouvernement Vervoort actera ce jeudi la démolition du viaduc Herrmann-Debroux et la transformation de l’entrée sud de la ville en boulevard urbain. Voilà quinze ans que Didier Gosuin, bourgmestre d’Auderghem, plaide en ce sens. C’est aussi la politique menée par l’exécutif régional sous cette législature. « C’est une autre façon de concevoir la ville », se réjouit le ministre Défi. Plus question de déverser les voitures dans les quartiers bruxellois par des grands axes, appuie Rudi Vervoort (PS).

En filigrane du projet : d’abord et avant tout la modération du trafic sur la colonne vertébrale dessinée par la E411, ce qui s’inscrit dans la volonté plus globale de réduire le trafic automobile à l’échelle de la Région. Et en atténuer les impacts négatifs sur la qualité de vie et la sécurité des quartiers avoisinants. C’est la philosophie qui a prévalu à Meiser, au débouché de la E40, ramenée de six bandes à trois. C’est l’objectif du déclassement de l’A12, et de la réflexion menée au bout de l’autoroute de la mer, vers l’avenue Charles-Quint.

Concrétisation durant la prochaine législature

Concrètement, le sort du viaduc était sur la table depuis belle lurette. Une première fois, voici quinze ans, lorsque le viaduc des Trois Fontaines (la première partie, juste à la sortie de l’autoroute, en face du centre sportif) avait été fragilisé, suite à l’incendie d’un chalet sous ses piliers. Une seconde fois, à l’automne 2017, lorsque la structure du viaduc Herrmann-Debroux avait montré des signes de fragilité.

Entre-temps, le gouvernement régional a établi un vaste projet de réaménagement de tout le périmètre : un PAD (plan d’aménagement directeur), qui définit la philosophie, qu’il faudra, ensuite, traduire en plans précis, puis en permis d’urbanisme. « Cela prendra un peu de temps, vu la durée des procédures, mais l’objectif est bien d’inaugurer le tout sous la prochaine législature », insiste le ministre-président (PS). Avec, dans la tête des ministres actuels, l’idée qu’il sera bien difficile, pour leurs successeurs, de faire marche arrière.

1

3

2

Prolongation du tram 8

Les projections ont, en effet, de quoi séduire. Du centre sportif de la forêt de Soignes à Delta, point de viaduc en béton qui survole les quartiers. Mais un boulevard urbain, de deux bandes dans chaque sens. Un site propre pour le tram 8, lequel sera prolongé jusqu’à Rouge-Cloître. Et, à terme, scindé en deux tronçons : une ligne de rocade, vers Roodebeek et une ligne radiale vers l’avenue Louise. Au passage, les Bruxellois apprécieront de pouvoir rejoindre la forêt (et les infrastructures sportives) en transports en commun – pour l’heure, un bus aux fréquences parcimonieuses ne répond pas vraiment à l’objectif. Le projet prévoit aussi la création d’un parking de dissuasion, couplé au terminus du tram 8.

1

5

« On a étudié différentes options, le maintien du viaduc ou pas, pour le transformer en piétonnier ou en espace arboré mais on a conclu que cela n’avait pas beaucoup de sens. Nous avons donc opté pour la démolition, qui permettra notamment aussi de meilleures connexions avec les quartiers avoisinants », explique Rudi Vervoort. L’enquête publique devrait démarrer à l’automne.

► A Bruxelles, la qualité de vie au centre du plan de mobilité

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Dimitri Zaoudachvili, vendredi 17 mai 2019, 22:18

    Même dans Bruxelles on est en train partout de limiter les accès aux quartiers, la fluidité des voiries. Les bruxellois sont de plus en plus enserrés dans un carcan et embêtés dans leurs déplacements quotidiens. Regardez ce qui se passe à Madou où tout devient compliqué y compris l'accès aux quartiers limitrophes, sur le boulevard Industriel où l'on a placé des potelets verts partout pour restreindre sans vraie justification le trafic à une bande. Hier encore on supprimait, à grands coups de peinture et de hachures, une bande à la fin de l'E40. Et tout ça avec l'argent de qui ?

  • Posté par Dimitri Zaoudachvili, vendredi 17 mai 2019, 22:01

    Il manque quelque chose sur les images futures...: les embouteillages... Et oui... Il n'y a pas de miracle... Quand on remplace 3 bandes par une, on concentre les véhicules, ils ne disparaissent pas comme par enchantement (ce qui plairait certainement au Ministre Smet)

  • Posté par Vercruysse Louis, jeudi 16 mai 2019, 14:42

    LE FUTUR POSSIBLE des images disneyland et le reel?

  • Posté par PAEME FREDERIC, jeudi 16 mai 2019, 12:56

    A partir du moment où les autorités bruxelloises ont pour objectif final la suppression des voitures en ville, ce projet = gaspillage argent public et qui coûtera comme d'habitude le double ou le triple du budget initial

  • Posté par Bibliothèque , jeudi 16 mai 2019, 12:55

    Il ne reste plus qu'à faire en sorte que les oiseaux remplacent effectivement les avions dans le ciel, en évitant toutefois la multiplication des corneilles :-)

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Molenbeek: une nouvelle fusillade fait un blessé

Une personne a été blessée à la suite d’une fusillade à Molenbeek-Saint-Jean dimanche soir, selon le parquet de Bruxelles mardi confirmant une information de la presse. L’enquête est en cours.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo