Accueil Sports Football Football à l'étranger

La signature de Marc Wilmots en Iran retardée par les sanctions américaines contre le pays

L’ancien sélectionneur des Diables rouges est arrivé à Téhéran mercredi, mais n’a pas encore paraphé de contrat.

Temps de lecture: 1 min

Les sanctions imposées par les États-Unis à l’Iran ont retardé la signature du contrat que Marc Wilmots en tant que nouveau sélectionneur national de l’équipe d’Iran de football, a annoncé la fédération iranienne (FFI) jeudi.

« Nous sommes dans la phase finale des négociations, mais le contrat n’est pas encore signé. Il y a encore quelques détails à clarifier », a précisé le secrétaire général de la FFI Ibrahim Schakuri.

Ces détails n’ont pas été précisés mais ils seraient liés aux sanctions. « Notre situation politique et économique est aujourd’hui un peu différente de celle dans d’autres pays », a déclaré Schakuri cité par l’agence ISNA. Dans le cadre des sanctions, les virements bancaires internationaux ne peuvent être effectués à partir d’Iran, ce qui pourrait avoir un impact sur la façon dont le salaire de Wilmots (estimé à 4 millions d’euros jusqu’à la fin 2022) sera payé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Nica Petre, jeudi 16 mai 2019, 14:52

    Attention si Wilmots est classé comme ADM par les USA je plains les Iraniens car ils vont subir les même conséquences que les Irakiens. Pauvre Wilmots...

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb