Interdiction des voyages non essentiels: la Commission européenne met en garde la Belgique

B9726186494Z.1_20210219081419_000+G1IHKMLKS.1-0
L’Orchestre national de Belgique à Bozar, dans toute sa splendeur.
d-20201204-GK6AD3 2020-12-04 17_25_38
Le commissaire européen Didier Reynders demande à la Belgique de ne prolonger l’interdiction des voyages non essentiels.
d-20201118-GJYT18 2020-11-17 18_46_23
La décision allemande de filtrer strictement les entrées a provoqué d’énormes bouchons à la frontière germano-tchèque - ici, près de Breitenau.
Jean-Claude Fontinoy.
Avec Jean-Claude Fontinoy, on est au coeur des rouages essentiels de l’Etat belge. Président de la SNCB, intermédiaire politico-financier, expert au cabinet Reynders durant 20 ans...
PhotoNews
HEALTH-CORONAVIRUS_BELGIUM
Les voyageurs de retour en Belgique, comme ici à Brussels airport, pourraient être soumis à de nouvelles règles.
«J’estime avoir un statut de lanceur d’alerte. Tout ce que j’ai fait ou dit publiquement, je l’ai fait pour l’intérêt général», insiste Nicolas Ullens.
Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, est sous la pression de son parlement national, qui n’apprécie pas que la solidarité européenne ne garantisse pas le respect des valeurs communes.
«Ce qui est en jeu c’est la capacité de mobiliser des fonds sans précédent pour aider les citoyens, les entreprises, les régions les plus en difficultés», insiste Didier Reynders.
Tout le mépris de Trump pour l’Europe et l’Otan tient dans cette photo de juillet 2018 où le président américain pose avec la chancelière allemande Angela Merkel.
«
Ces passeports dorés permettent d’avoir accès à l’ensemble de l’Union, pas seulement la libre circulation, mais l’investissement et le développement des affaires, le droit de voter ou d’être candidat
», explique Didier Reynders.
La pression sur le président Bouchez s’est accentuée toute la journée de vendredi. Le mot «
démission
» revenant de plus en plus...
d-20200906-GHR23D 2020-09-16 07:44:25
10888330-065
Il s’agit d’un «
mécanisme de prévention
», insiste la vice-présidente de la Commission en charge des Valeurs, la Tchèque Vera Jourova.
La commissaire européenne des Valeurs et de la Transparence, Vera Jourova. Viktor Orban veut sa démission.