Accueil Économie Mobilité

Skeyes devra payer une astreinte de 10.000 euros en cas de nouvelles perturbations du trafic aérien

La compagnie aérienne Brussels Airlines a entamé une action en justice, tenant Skeyes responsable des préjudices qu’elle subit.

Temps de lecture: 2 min

La justice belge a menacé ce jeudi Skeyes de lui imposer une astreinte de 10.000 euros voire plus à partir de vendredi matin si le trafic aérien est encore perturbé, répondant ainsi à la demande de Brussels Airlines. La compagnie aérienne dit ne pas avoir eu d’autre choix que de se tourner vers un tribunal vu les dommages économiques subis et l’atteinte à sa réputation.

Brussels Airlines tient Skeyes responsable des préjudices qu’elle subit, en raison des grèves menées au sein de l’entreprise chargée du contrôle aérien en Belgique. La compagnie aérienne regrette non seulement les actions en tant que telles mais également le fait que Skeyes la prévient souvent à la dernière minute. En conséquence, la compagnie ne peut pas prendre de mesures de précaution.

Grève sauvage chez Skeyes : « L’accord social ne sera pas renégocié », affirme la direction

Brussels Airlines veut « une solution rapide et durable »

Brussels Airlines s’est donc tournée vers la justice et a obtenu l’application d’une astreinte de 10.000 euros par vol européen annulé et de 20.000 euros par vol long-courrier annulé. Des astreintes sont également prévues en cas de vols retardés d’au moins une heure et de vols déviés.

Les astreintes seront d’application, le cas échéant, à partir de ce vendredi matin 4h55, selon une porte-parole de Brussels Airlines, et jusqu’au 26 mai minuit. Brussels Airlines ajoute que les astreintes ne sont pas destinées à compenser d’éventuels nouveaux dommages économiques mais bien à « promouvoir une solution rapide et durable pour un service ininterrompu de Skeyes dans l’intérêt des passagers et de la compagnie aérienne ».

Skeyes n’a pas souhaité réagir, s’agissant d’une procédure juridique en cours.

La grève de trop

La nouvelle grève survenue chez Skeyes jeudi, qui a encore entraîné une fermeture de l’espace aérien belge pendant plusieurs heures, a semble-t-il été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de Brussels Airlines. La compagnie aérienne a déclaré avoir déjà subi au moins 4 millions d’euros de dommages à la suite des actions menées ces derniers mois au sein de Skeyes.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb