Accueil Culture Cinéma

Jean Dujardin au «Soir»: «J’ai toujours eu très peur de devenir clochard dans ma vie»

Présent pour l’ouverture de La Quinzaine des réalisateurs, avec « Le daim » de Quentin Dupieux, la star de « The artist », qui vient d’achever le film de Roman Polanski, avoue aimer les cas cliniques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Jean Dujardin est plutôt cool. Sa présence à Cannes n’occasionne aucun enjeu comme cela pouvait l’être à l’époque de The artist, sélectionné en compétition en 2011 (et qui lui valut le Prix d’interprétation). Cette année, qui signe son grand retour sur la Croisette, il est la tête d’affiche du Daim, comédie barrée de Quentin Dupieux, présentée en ouverture de La Quinzaine des réalisateurs. On s’est donné rendez-vous sur la plage. Jean arrive en veste de daim chic, rien à voir avec le look de malade que lui donne le blouson à franges qu’il trimballe comme un trésor durant tout le film de Dupieux. Non, le Dujardin qui apparaît a plutôt le look du gendre idéal que celui du fou furieux. Mais de film en film, le cinéma n’arrête pas de nous dire qu’en Dujardin, il y a plusieurs hommes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs