Le paquet neutre entrera en vigueur le 1er janvier 2020

Le paquet neutre entrera en vigueur le 1er janvier 2020

Le paquet de cigarettes neutre sera d’application dès le 1er janvier 2020, a annoncé la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) vendredi dans un communiqué. L’arrêté royal a été publié au Moniteur belge.

>Les Belges favorables au paquet de cigarettes neutre

A partir de l’an prochain, les produits du tabac devront se trouver «dans un emballage identique peu attirant, de couleur vert-brun», explique le communiqué. «Seuls le type, la marque et la quantité de produit pourront figurer sur l’emballage, dans la même police standard. L’utilisation du logo de la marque, de couleurs et de slogans publicitaires est interdite. La mention des risques pour la santé sur les produits du tabac reste bien entendu obligatoire.»

Cinquième pays d’Europe

Le paquet neutre sera obligatoire non seulement pour les cigarettes, le tabac à rouler et le tabac pour pipes à eau, mais aussi pour les produits connexes comme le papier, les tubes et les filtres pour cigarettes.

La Belgique est le cinquième pays en Europe a appliquer cette mesure, après la France en 2017, le Royaume-Uni la même année, la Norvège (2018) et l’Irlande (2018). L’Australie (2012) et la Nouvelle Zélande (2018) l’ont également adoptée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191203-3XK945 2019-12-03 10:58:52

    Enseignement: regarder Pisa avec les lunettes de l’optimiste

  2. d-20191008-3WJ5PV 2019-10-08 12:36:39

    Climat: le transport maritime pèse autant que nos voitures

  3. ©News

    Les bulletins des Mauves face au Sporting de Charleroi: une défense inspirée, une attaque patraque

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite