Accueil Culture Arts plastiques

La Brafa marie époques et cultures

Dans un espace repensé, la Brafa poursuit son évolution et parvient à marier art ancien, arts premiers, antiquités, bande dessinée, art contemporain… Un mouvement de fond qui entraîne l’arrivée de nouveaux exposants mais se décline surtout dans une multitude de stands où les arts d’hier et d’ailleurs s’exposent de façon résolument contemporaine.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

D’un côté, une Tour de Babel majestueuse due aux pinceaux du Monogrammiste L.C., actif à Anvers durant la 2e moitié du XVIe siècle. De l’autre, une seconde Tour de Babel constituée de… 2500 Post-it collés sur la façade avant du stand de la galerie Florence de Voldère. « Nous sommes présents à la Brafa depuis dix ans, explique cette dernière, Française aux lointaines origines flamandes. Pour fêter cela, nous avons voulu présenter un ensemble de tableaux de maîtres flamands derrière ce décor minimaliste fait de Post-it. Depuis notre première participation, nous avons toujours voulu proposer des œuvres de grande qualité dans un décor original. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs