Accueil Monde Europe

Russie: à Ekaterinbourg, la cathédrale de la discorde

Pour défendre leur place publique, quelque 2000 habitants de la cité de l’Oural ont occupé le site et bloqué le chantier. Le Kremlin a fini par demander au maire de suspendre le projet.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Aujourd’hui contre la cathédrale, demain contre Poutine ! » Dans la surprenante foule de protestataires qui, à Ekaterinbourg, bouscule les autorités depuis quatre jours, ce slogan anonyme a marqué les esprits. Au cœur de la capitale régionale de l’Oural, au centre de la Russie, jusqu’à 2000 rebelles se mobilisent contre le chantier de la nouvelle cathédrale prévue dans l’un des parcs préférés de la population. Un projet qui est une vraie provocation aux yeux des plus actifs de la nouvelle société civile dans cette ville de 1,4 million d’habitants, cité industrielle mais aussi universitaire et culturelle. Besogneuse mais régulièrement rebelle, c’est la terre natale de Boris Eltsine, le premier président qui a fait basculer la Russie dans la démocratie après l’URSS.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs