«C’est crapuleux»: un photomontage avec Bart De Wever et une personne âgée décédée suscite la polémique

© Belga
© Belga

Un photomontage dans lequel apparaît Bart De Wever fait actuellement polémique sur la toile. L’internaute, originaire de Zwijndrecht, avait réalisé ce montage suite aux propos du président nationaliste, qui ont d’ailleurs été lourdement critiqués. « Il faut encore relever l’âge légal de la retraite », avait-il déclaré mardi. Sur cette illustration, l’homme fort de la N-VA se trouve à côté de Cécile Van den Poel, décédée à l’âge de 106 ans en février dernier. Elle était l’habitante la plus âgée d’Anvers.

Bart De Wever avait rendu visite à la doyenne de la ville d’Anvers il y a quelques mois. L’internaute a repris ce cliché pour se moquer des déclarations tenues par le président nationaliste. « Depuis combien de temps, êtes-vous soignée ici ? », demande Bart De Wever à la doyenne. Celle-ci répond alors : « Je travaille ici ».

La N-VA veut encore relever l’âge de la pension : « De Wever est-il tombé sur la tête ? », lance Di Rupo

La famille de Cécile Van den Poel « scandalisée »

La famille de Cécile Van den Poel, s’est dite « scandalisée », rapporte Het Laatste Nieuws. « La photo d’une personne décédée ne peut être instrumentalisée à des fins politiques. De plus, le message est abject, surtout le slogan en dessous de la photo : ‘Du travail à la tombe’. Que le souvenir d’une défunte soit ravivé seulement trois mois après sa mort, c’est blessant », a déclaré Pierre Bels, échevin honoraire de Stabroek qui fait office de porte-parole de la famille. « Aucune autorisation n’a été demandée. C’est crapuleux ».

Après avoir tenté de retirer le montage, la famille envisagerait de porter plainte.

Les syndicats sur l’âge du départ à la retraite : « Le plan De Wever, c’est du Darwinisme »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. Les jeunes acteurs « maintenant, savent déjà plus de la vie,  du sexe, des drogues, de la politique que moi à leur âge. »

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite