Accueil Société Régions Brabant wallon

Le succès de la Ruche qui dit oui

Né en France, le réseau permet le soutien à un circuit court alimentaire. Il a séduit Justine de Montlivault, qui ouvre le 60e site en Wallonie. Une région où 60.000 abeilles-clients butinent régulièrement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Les tables sont ornées de nappes vichy qui évoquent la mémoire des bonnes recettes de nos grands-mères. L’effet est voulu puisque ce sont des producteurs locaux qui vont les occuper afin de fournir les produits qu’on leur a commandés via internet. Chacun s’installe et prépare les colis tout préparés.

Nous sommes à la ferme équestre de Louvain-la-Neuve où tous les jeudis désormais, entre 17 h et 18 h 30, la « Ruche qui dit oui » va installer ses quartiers. Sous le soleil quand il fait beau, dans une salle les jours de pluie et de grand froid. Une initiative de Justine de Montlivault, une Limaloise de 32 ans, qui permet à ce projet de circuit court alimentaire, lancé en France et visant à soutenir une agriculture locale de qualité, d’être la soixantième Ruche de Wallonie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs