Accueil Belgique Politique

Grand Baromètre: Bart De Wever toujours en tête en Flandre

Le leader de la N-VA semble avoir toutes les cartes en main pour décrocher la ministre-présidence du gouvernement flamand.

Infographie - Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

La majorité des électeurs flamands souhaitent toujours que Bart De Wever joue un rôle important dans les prochains mois, selon notre sondage Ipsos- Le Soir -RTL Info- Het Laatste Nieuws -VTM. Le leader de la N-VA semble avoir toutes les cartes en main pour décrocher la ministre-présidence du gouvernement flamand, poste pour lequel il est officiellement candidat. Les Anversois qui l’ont réélu comme bourgmestre en octobre devront se faire une raison.

À moins d’une surprise qui viendrait alors du CD&V. Notre baromètre confirme que les chrétiens-démocrates ont bien fait de miser sur Hilde Crevits. Inconnue au sud du pays, la ministre de l’Enseignement est aussi candidate à la minsitre-présidence. Un « coming out » qui lui a permis de gagner quatre places, elle est désormais deuxième des personnalités préférées en Flandre.

À lire aussi La N-VA ne tremble pas, le Vlaams Belang devient troisième parti

Hilde Crevits pousse Theo Francken qui recule à la troisième place devant Jan Jambon. Le VLD est ensuite représenté avec Alexander De Croo et Maggie de Block aux 5e et 6e places, devant le Premier ministre démissionnaire Charles Michel. On notera que Kristof Calvo, figure de proue des écologistes flamand, n’est que 18e. Il perd même quatre places et se retrouve derrière la présidente de Groen, Meyrem Almaci (16e).

Pour la petite histoire, 63 % des Flamands ne souhaitent pas que Joke Schauvliege, qui avait démissionné suite à ses accusations de complotisme chez les marcheurs pour le climat, joue à nouveau un rôle important à l’avenir. Le pire score, juste devant Filip Dewinter (Vlaams Belang).

 

La méthodologie

Temps de lecture: 1 min

Cette vague de 2.522 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 1.000 en Wallonie, 1.003 en Flandre et 519 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, a été réalisée du 6 au 14 mai 2019. Précisons que l’échantillon a été pondéré depuis les élections de 2014, et une nouvelle fois après le scrutin provincial.

Les interviews ont eu lieu en ligne.

La marge d’erreur maximale, pour un pourcentage de 50 % et un taux de confiance de 95 % est de ± 3,1 en Wallonie et en Flandre et de ± 4,3 à Bruxelles.

Affiliations : ESOMAR, Consumer Understanding Belgium.

Logo_BarometrePetitNEW

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une