Accueil Belgique

Corinne Torrekens: «Vouloir changer la société par la politique, c’est un moyen d’intégration»

Corinne Torrekens n’est pas surprise de la place du voile dans la campagne. « C’est un facteur important de mobilisation. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Contrairement à certaines formations politiques, Corinne Torrekens n’est guère surprise de la place prise, sur le terrain électoral, par la question du voile. « C’est un thème très présent sur les réseaux sociaux. Un facteur important de mobilisation. Et aussi de classement des différents partis. »

Les citoyens préoccupés par ces sujets questionnent le politique sur le marché ?

Oui. On observe du reste une fronde, une défiance institutionnelle beaucoup plus forte à l’égard de certains partis, singulièrement le PS, par rapport à ces thématiques. Et à ce qu’ils ont fait.

C’est neuf ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par S M, mardi 13 juillet 2021, 7:58

    En ce qui concerne la qualité de l’enseignement liée à la discrimination des filles voilées, précisons que certaines d’entre elles sont les meilleures de certains groupes mais que beaucoup trop, hélas, vont se replonger le soir dans les discours moyenâgeux de certains imams qui déconstruisent minutieusement les avancées intellectuelles accomplies le jour grâce à l’enseignement public (en biologie notamment). Ce processus ne serait-il pas une démarche d'auto-exclusion de la marche intellectuelle du temps ? En ce qui concerne le port du voile en Haute Ecole, la Cour constitutionnelle, en date du 4 juin 2020, a rendu la décision suivante : « L’interdiction n’est pas contraire à l’obligation du respect de la neutralité au sein de l’enseignement officiel et ne viole pas la liberté de religion garantie par la Convention européenne des Droits de l’Homme. » et c’est la FWB qui a décidé de permettre le port du voile pour calmer les choses. Je ne peux comprendre que Madame Torrekens ne voit pas ou ne sent pas la poussée islamiste. Je ne ferai donc aucun commentaire sur le monstre du Loch Ness… La politique est effectivement un moyen de s’intégrer et bienvenue aux citoyens d’origine étrangère qui participe à la gestion démocratique de sa cité : son regard ne peut être qu’enrichissant pour tous. Le Belge est effectivement réfractaire au changement de société lorsque celui-ci propose de réintroduire une vision religieuse et obscurantiste comme base du progrès et surtout lorsqu'il dénigre les fondamentaux démocratiques. Il serait fort aimable à Madame Torrekens de ne pas traiter d’hystérique (Qui est excité et nerveux jusqu'à l'irresponsabilité) le citoyen aux yeux ouverts qui constate tous les jours la prégnance de l’islamisme qu’elle ne voit pas.

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs