«Sur 100 dossiers de viol, un seul auteur a purgé une peine de prison», selon une étude de la Commission européenne

«Sur 100 dossiers de viol, un seul auteur a purgé une peine de prison», selon une étude de la Commission européenne

Sur 100 dossiers de viol, seul un auteur a purgé une peine de prison, relève dans La Dernière Heure samedi Danièle Zucker, spécialiste en analyse du comportement criminel, qui a soigné plus de 1.000 victimes de viol en Belgique.

Pour une étude réalisée à la demande de la Commission européenne, la Bruxelloise s’est penchée sur le traitement par la justice belge de 100 dossiers de viol. «Dans l’échantillon étudié, la moitié des auteurs est restée inconnue. Sur les 50 restants, 4 ont été jugés, 3 ont obtenu du sursis, 1 a été condamné à une peine effective. 100 dossiers de viol ? Un auteur a purgé une peine de prison».

Elle fustige aussi les peines légères alors qu’il est «rare qu’un violeur ne récidive pas» et «qu’une femme sur cinq risque d’être violée ou au moins victime d’une tentative».

Culture du viol

Le viol continue selon elle d’être «banalisé par la police, la justice et le grand public», déplore la spécialiste qui parle d’un mauvais signal à la société. Elle observe aussi que les victimes de viol sont encouragées à porter plainte et que cela fonctionne plutôt bien. «Mais les condamnations ne suivent pas. C’est pervers : dire aux victimes de porter plainte et ne pas réserver de suites pénales», affirme-t-elle.

Le problème, pour Danièle Zucker, est que les gens voient le viol comme l’aboutissement d’un jeu sexuel qui aurait mal tourné. «La victime avait bu, était provocante, portait un décolleté trop ceci, une jupe trop cela¿ Les études montrent que 40 % des Belges sont prêts à chercher des explications du côté de la victime. Stop, SVP ! Le viol n’a rien à voir avec la sexualité. Le viol tourne toujours autour d’une tout autre constante : le pouvoir.»

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ELECTIONS EVENING VLAAMS BELANG-GA3DN99OL.1

    Elections 2019: percée du Vlaams Belang, le retour des démons extrémistes

  2. Mais même si l’idéologie du Vlaams Belang n’a pas changé sur le fond, le «
style
» Van Grieken, moins provocant, plus charmeur que Philippe Dewinter, a joué un rôle dans la remontée de son parti.

    Elections 2019: Tom Van Grieken, l’homme qui rend le Belang «fréquentable»

  3. 190526Elections

    Elections 2019 : tous les résultats à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre (carte interactive)

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite