Les militants de Reclaim Pride dénoncent une Belgian Pride «carnaval» et veulent revenir à une «marche militante»

Les militants de Reclaim Pride dénoncent une Belgian Pride «carnaval» et veulent revenir à une «marche militante»

Le défilé de la fierté qui traverse Bruxelles ce samedi ne peut pas compter sur le même enthousiasme pour tout le monde. L’association Reclaim Pride participera à la procession samedi après-midi, mais protestera principalement contre ce qu’elle appelle le « pinkwashing ».

>Belgian Pride Parade 2019 : plus de 100.000 personnes attendues à Bruxelles samedi

« La Belgian Pride est devenue un cirque, nous voulons revenir à une Pride militante », déclarent les militants. Reclaim Pride fera partie du défilé VNR au sein de la Pride, qui regroupe divers groupes tels que Queers Support, Migrants et Collectif de lutte Trans.

Ils formeront une procession funéraire en l’honneur des personnes LGBTQIA + et des travailleurs du sexe tués au cours des 50 dernières années.

>Le parcours de la Belgian Pride, organisée dans le centre de Bruxelles ce samedi

« Carnaval »

« Nous protestons contre le manque d’action politique et l’incertitude dans laquelle vivent encore les personnes LGBTQIA », déclarent les militants, qui ne s’identifient que par des pseudonymes. « La Belgian Pride est une organisation commerciale et politique. Les politiciens viennent prendre une place qui n’est pas la leur, à la recherche de votes et monopolisent un parti qui faisait partie à l’origine de la lutte, de la résistance et de la révolution du LGBTQIA + s’estompe et se réduit à un carnaval. »

« Nous voulons que les partis politiques expriment leur voix tout au long de l’année dans les parlements et les comités, plutôt que pour les médias et les élections. Trop d’enfants ont été mutilés de peur d’un genre non défini, trop de travailleuses du sexe sont oubliées par la loi. Nous demandons aux partis politiques de prendre des mesures énergiques et immédiates concernant les droits des personnes LGBTQIA + et les travailleurs du sexe, et de se tenir à l’écart de la marche dès l’année prochaine. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous