20 km de Bruxelles: Valentin Poncelet et Alexandra Tondeur remportent la course (photos et vidéos)

Valentin Poncelet, chez les messieurs, et Alexandra Tondeur, chez les dames, ont remporté dimanche la 40e édition des 20 km de Bruxelles, dont le départ a été donné par le Roi Philippe.

Valentin Poncelet l’a emporté en 1h00:34, devant Nick Van Peborgh (1h02:31) et Justin Mahieu (1h02:42).

«Je suis tombé au départ mais je me suis vite relevé et, à 3-4 kilomètres, j’ai fait le trou. C’est incroyable ce qui m’arrive. Je m’étais promis d’arriver premier avant mes 30 ans, j’en ai 27; je peux pas rêver mieux», a commenté Valentin Poncelet à l’arrivée au micro de BX1. Il succède au Français Hassan Chahdi au palmarès.

Chez les dames, Alexandra Tondeur, 32 ans, s’est imposée en 1h13:04, devant Amélie Saussez (1h14:16) et Hélène Depoorter (1h17:41). Elle s’adjuge ainsi les 20 km de Bruxelles pour la deuxième année d’affilée, deux semaines après qu’elle a été sacrée championne du monde ITU de triathlon longue distance en Espagne.

«Dès le début, je n’avais pas de jambes, j’ai eu du mal à m’accrocher à n’importe quel groupe. Il n’y a que vers la fin que j’ai réussi à revenir un peu. J’étais aux championnats du monde il y a deux semaines, j’ai couru le semi de Namur la semaine passée pour l’association et aujourd’hui c’était peut-être la course de trop mais c’est pas grave», a déclaré au micro de BX1 Alexandra Tondeur, qui courait pour l’asbl Marmot’Life, une association venant en aide aux familles d’enfants sont atteints de narcolepsie

Quelque 40.000 athlètes et joggeurs, de 137 nationalités différentes, ont couru dimanche dans les rues de la capitale.

– > De nombreuses perturbations prévues à la Stib

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les profs auraient-ils le blues
?

    Les enseignants font corps mais se sentent incompris

  2. TransportEnergie-100

    Energie: les communes wallonnes veulent s’unir pour se défendre face à la Flandre

  3. coqueluche

    Faut-il jeter le vaccin de la coqueluche?

Chroniques
  • La crise du livre ne fait que commencer

    Ce mardi, Le Soir consacrait un long article à la baisse de la pratique de la lecture en Belgique. Nul doute que certaines déclarations de Benoît Dubois, qui représente les éditeurs belges francophones, vont être contestées. Le pessimisme est en effet mal vu dans le monde culturel, où l’on pratique l’optimisme de la volonté : si on lit moins de classiques, on lit davantage de littérature de genre ; si les romans reculent, la BD est en expansion ; si le livre papier se vend moins bien, la lecture sur écran explose, etc. En alignant des chiffres implacables et en glissant, au passage, que 35 % des enfants quittent l’école primaire sans comprendre ce qu’ils lisent, Benoît Dubois risque de se faire accuser de mépris ou d’élitisme.

    Je reviendrai à la question scolaire dans d’autres chroniques. Je voudrais simplement ajouter, ici, que Benoît Dubois me paraît bien optimiste quand il pronostique un nouveau recul de la lecture en raison des faibles compétences des...

    Lire la suite

  • La morale ne tue pas l’extrême droite, la bonne politique, oui

    La Belgique n’échappe plus à la présence massive de l’extrême droite. Nous avons vécu ces dernières années avec la croyance que notre pays avait dominé le parti extrémiste siphonné par la N-VA. Mais nous en sommes revenus à la situation de l’Italie, de l’Allemagne et de la France. Et si le succès des extrémistes du Vlaams Belang est connu depuis les élections du 26 mai, c’est ce jeudi, lors de la prestation de serment des nouveaux députés fédéraux, que les extrémistes vont physiquement montrer leur force de frappe retrouvée....

    Lire la suite