Vincent Kompany quitte Manchester City pour Anderlecht: sa lettre aux fans

Vincent Kompany sous le maillot anderlechtois en 2005 face à La Louvière. © PhotoNews
Vincent Kompany sous le maillot anderlechtois en 2005 face à La Louvière. © PhotoNews

Vincent Kompany revient à Anderlecht! Le défenseur belge de 33 ans, qui avait annoncé dimanche matin son départ de Manchester City, a indiqué dimanche midi via sa page Facebook qu’il allait devenir joueur-entraîneur à Anderlecht pour les trois prochaines années. Vincent Kompany a été formé à Anderlecht, où il a débuté en équipe première à l’âge de 17 ans. Il a quitté le Sporting pour Hambourg en 2006 et était arrivé à Manchester City en 2008.

Pour l’occasion, le footballeur a écrit un long message à ses fans. En onze ans passés à City, il a remporté quatre titres de champions d’Angleterre, deux Coupes d’Angleterre, quatre Coupes de la Ligue anglaise et le Community Shields à deux reprises. Au total, il a joué 360 matches et inscrit 20 buts pour le compte de Manchester City.

11 années à Man City

« Man City m’a tout donné, et j’ai essayé de tout lui rendre », écrit Kompany dans une longue lettre ouverte publiée sur Facebook. « Le temps est venu pour moi de partir. Je suis reconnaissant de tous ceux qui m’ont soutenu dans cette aventure spéciale, dans un club très spécial. Je me souviens du premier jour, aussi bien que du dernier. Je me souviens de la gentillesse sans bornes que j’ai reçue de la population de Manchester. »

Le capitaine des Citizens n’en oublie pas de remercier sa famille, le président du club mais aussi ses coéquipiers. « C’est cliché, mais tellement vrai : sans mes coéquipiers, je ne serai jamais où j’en suis aujourd’hui. Nous avons mené des batailles ensemble, côte à côte. Dans les bons et les mauvais moments. Donc, à vous tous, de l’équipe 2008-2009 aux vainqueurs du triplé national d’aujourd’hui : je vous le dois, les gars ! »

Sans oublier Pep Guardiola, son coach à City depuis 2016, et le personnel du club. « Un mot spécial pour Pep et le personnel de l’ombre : vous avez été superbes. Vous m’avez suivi à travers tant de difficultés. Vous m’avez fait revenir plus fort à chaque fois. Merci beaucoup. »

Anderlecht, une vieille histoire

Dans une seconde partie, sa décision de revenir au Sporting d’Anderlecht, qu’il avait quitté en 2006. « Cela peut vous surprendre », a commencé le joueur belge, ajoutant qu’il s’agit néanmoins de « la décision la plus passionnelle et la plus rationnelle » qu’il ait jamais prise. Kompany rappelle sa longue histoire avec le club : « En tant que footballeur, je suis né et j’ai grandi au RSC Anderlecht. Depuis l’âge de six ans, je n’ai fait qu’un avec ce club, incomparable avec ses 34 titres de champion », avant d’expliquer que les premiers contacts avec le club bruxellois datent de l’année dernière. le joueur était de passage au centre d’entraînement quand Marc Coucke et Michael Verschueren lui ont demandé son avis sur la situation difficile du club.

« Il n’y a pas si longtemps, j’ai reçu un appel du RSC Anderlecht. De manière tout à fait inattendue, ils m’ont proposé le poste de joueur-entraîneur. Michael et Frank m’ont expliqué en détail comment ils voyaient le fonctionnement du poste. Ils avaient bien réfléchi. M. Coucke a promis un soutien total : temps, budget, encadrement, staff, installations… Je n’étais pas seulement impressionné, mais aussi intrigué par ces marques de confiance en moi. Cela m’a fait réfléchir », explique encore Kompany, avant de conclure sa lettre par message aux supporters du club : « Et pour les Mauves, voor alle Anderlecht fans : tot binnenkort, à très bientôt ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous