Allemagne: des milliers de personnes se mobilisent contre le nationalisme, à une semaine des Européennes

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes d’Allemagne, dont Berlin et Francfort, contre le nationalisme, à une semaine des élections européennes.

A Berlin, 20.000 manifestants, selon les organisateurs – plusieurs milliers selon la police – ont défilé dans le centre de la capitale, de l’emblématique Alexanderplatz vers la Colonne de la Victoire, dans le parc de Tiergarten. Les défilés ont également réuni des milliers de pro-Européens à Francfort (14.000 selon la police), Hambourg, Cologne ou encore Munich.

Les manifestations de dimanche s’inscrivaient dans le cadre d’une journée de mobilisation européenne « contre le nationalisme » dans plusieurs pays d’Europe, à l’appel de plus de 250 organisations, dont Attac, Pro Asyl, Campact, et partis. A Vienne, où la coalition entre conservateurs et extrême droite a connu ce week-end une brutale débâcle, quelque 2.500 personnes ont manifesté selon la police, 6.000 d’après les organisateurs.

Les élections européennes du 26 mai, susceptibles d’être marquées par une forte abstention et des scores élevés des formations nationalistes, vont décider de « l’orientation future de l’Union européenne », selon le mot d’ordre des organisateurs allemands, appelant à « lutter contre le nationalisme et pour une Europe démocratique, pacifique et unie ».

Testez vos connaissances sur les Européennes (quiz)

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Mais je pense qu’on sort de certains livres différents de ce qu’on était en y entrant.
»

    Boris Cyrulnik au «Soir»: «Rien n’est plus vrai que la fiction»

  2. d-20171010-3HCC2E_high

    Le «Salvator Mundi», victime de la «course à l’armement artistique»?

  3. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite