Accueil Belgique

Faut-il mettre fin au numerus clausus en sciences médicales?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Faut-il abolir le système de quotas de médecins et, par-delà, le numerus clausus qui restreint la distribution de numéros Inami à la fin des études ? Pour mémoire, cette mesure a été mise en place voici deux décennies alors qu’une pléthore de soignants faisait craindre une surconsommation de soins, donc un emballement des dépenses de santé. Cette théorie, souvent contestée, a contribué à créer la pénurie de soignants dans certaines régions du pays. Contribué seulement parce que – la Flandre le souligne abondamment – les Francophones n’ont pas toujours respecté les quotas fédéraux. S’emparant de ces dossiers en 2014, Maggie de Block les a remis au pas, les priant d’organiser désormais un examen d’entrée et de « rembourser » (en diminuant d’autant les futurs quotas) les Inami surnuméraires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs