Circulation des trains interrompue entre Namur et Gembloux: la situation devrait être rétablie lundi matin

©Pascal Martin
©Pascal Martin

Le trafic ferroviaire entre Gembloux et Namur est interrompu depuis dimanche en début de soirée, en raison des intempéries. Deux incidents sont à l’origine de la perturbation : la foudre s’est abattue sur une installation électrique et a bloqué deux passages à niveau à Saint-Denis Bovesse. Les rails sont par ailleurs sous eau à cet endroit.

« Les passages à niveau sont en mode alerte et donc fermés. Le trafic a été interrompu entre Gembloux et Namur », a précisé le porte-parole d’Infrabel, Arnaud Reymann. Certains trains sont déviés par Jemeppe-sur-Sambre et 25 trains ont dû être supprimés. Des techniciens sont à l’œuvre pour réparer les dégâts.

Deux provinces placées en alerte orange face aux orages

Par ailleurs, des coulées de boue et d’eau sur près de 200m de voies empêchent la circulation. Une douzaine de personnes vont travailler toute la nuit afin de rétablir la stabilité sur les voies. Les équipes font en sorte qu’au moins une voie soit en service ce lundi matin.

Des routes également inondées

Les pompiers de la zone Val de Sambre ont dû réaliser près de cent interventions dimanche en raison des intempéries, a indiqué leur chef de corps, Marc Gilbert. La majorité des appels est venue de la commune de Jemeppe-sur-Sambre et en particulier du village de Spy. Sombreffe n’a pas non plus échappé aux fortes pluies.

Les secours ont notamment dû intervenir pour désengorger des routes inondées par des coulées de boue et de débris provenant des champs. La E42 a même été touchée. « La situation est maintenant sous contrôle, mais nos hommes sont encore à pied d’œuvre », a précisé le colonel Gilbert vers 22h.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Mark Hofmann en 1984.

    Simon Worrall: «Mark Hofmann était un génie des fake news»

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    D’inquiétants incidents se multiplient dans le Golfe. Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump ont promptement pointé un...

    Lire la suite