Énorme surprise pour des étudiants américains: un milliardaire va payer leurs dettes

Photo d’illustration ©D.R
Photo d’illustration ©D.R

Les étudiants de l’université américaine de Morehouse à Atlanta, en Géorgie, s’attendaient déjà à passer une bonne journée dimanche, pour leur cérémonie de remise de diplômes. Puis un milliardaire est venu s’exprimer devant eux, et la journée est devenue inoubliable.

Car ce que Robert F. Smith, un homme d’affaires noir dont la fortune est estimée à 4,4 milliards de dollars, est venu dire à la promotion 2019, c’est qu’il allait se charger de la totalité de ses dettes estudiantines : une quarantaine de millions de dollars en tout. L’annonce a évidemment été accueillie par les cris de joie et les applaudissements des quelque 400 diplômés et de leurs parents.

« Ceci est ma promotion »

« Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants », a dit M. Smith aux étudiants de cette université historiquement noire. Des vidéos de ses propos étaient partagées dimanche sur les réseaux sociaux. « Ceci est ma promotion », a ajouté l’homme d’affaires, qui se trouvait à la cérémonie pour recevoir un diplôme honorifique. « Je sais que ma promotion perpétuera » cette action et aidera à améliorer les vies d’autres Américains noirs, a-t-il lancé.

Un porte-parole a indiqué qu’il s’agissait du plus grand don de l’histoire de l’université, qui a été fréquentée par Martin Luther King Jr., le réalisateur Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson.

Une affaire nationale

Le coût faramineux de l’éducation universitaire aux Etats-Unis, et le nombre croissant de personnes dans l’incapacité de rembourser leurs dettes, ont fait de la question des prêts étudiants une affaire nationale, au cœur du programme de certains démocrates cherchant à être investis par leur parti pour la présidentielle de 2020. La dette estudiantine dépasse aujourd’hui les mille milliards de dollars, selon l’agence Fitch.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La source du problème pour les communes
: les contractuels sont devenus plus nombreux que les «
agents nommés
».

    Pensions des agents statutaires: un surcoût d’un milliard pour les communes

  2. PHOTO NEWS

    Vincent Kompany à Anderlecht: une présentation, deux ego

  3. Flanqué du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et du vice-président Mike Pence, Donald Trump montre le décret anti-iranien qu’il vient de signer.

    Jonathan Piron sur les tensions Iran-USA: «Trump ferme la porte aux négociations»

Chroniques
  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite