Elections 2019: «Il faut avoir le courage de mettre hors jeu la N-VA», estime Olivier Maingain (DéFI)

Elections 2019: «Il faut avoir le courage de mettre hors jeu la N-VA», estime Olivier Maingain (DéFI)

A quelques jours des élections fédérales, Olivier Maingain, invité de RTL lundi matin, a un objectif : faire barrage à la N-VA et au Vlaams Belang. « Il y a une inquiétude, quand on fait l’addition, c’est 40 % d’électeurs qui choisissent un vote d’extrême droite » Car pour le président de DéFI, N-VA et Vlaams Belang : même combat. « La N-VA c’est l’extrême droite nationaliste, le Vlaams Belang, c’est l’extrême droite identitaire ». Et une chose est sûre, il n’en veut pas au gouvernement.

« Il n’y a pas de différence entre la N-VA et le Vlaams Belang, ce sont deux partis d’extrême droite. J’ai toujours dit que je ne ferai pas d’alliance avec la N-VA, je tends la main vers les Flamands qui ne veulent plus de la N-VA, et veulent autre chose que le confédéralisme. Il y a des démocrates au nord, au centre et au sud qui veulent tourner la page de la N-VA une fois pour toutes ».

« Le MR ne semble pas pouvoir renoncer à une alliance avec la N-VA, mais, à tous les électeurs qui n’en veulent plus, je dis : venez vers DéFI ».

>Fiscalité, Bruxelles, climat: le face-à-face d’Olivier Maingain et Maxime Prévot (vidéo)

Un programme qui sort des clivages

« J’ose croire qu’il y aura au nord du pays, des partis flamands prêts à tourner la page de la N-VA. Il faut avoir le courage de mettre hors jeu la N-VA. »

Le député fédéral se positionne comme seule alternative aux clivages traditionnels. « Je suis bien au-delà du clivage gauche droite. J’ai regardé le débat entre Charles Michel et Elio Di Rupo, j’ai vu deux hommes du passé. Il est temps d’aller vers autre chose. Pas vers les extrêmes mais vers la justice ».

>Olivier Maingain (DéFI): «Il y a encore des pourris dans tous les partis»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous