Accueil Élections régionales en Wallonie 2019

Élections régionales 2019: A Verviers, l’effet «Damseaux» a dessiné toutes les listes

Parce qu’elle intègre la communauté germanophone, la circonscription bénéfice d’une particularité unique, l’effet Damseaux : si un germanophone est élu au parlement wallon, c’est un autre élu francophone qui doit siéger la Communauté française.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

À Verviers, les différentes listes qui se présentent au scrutin de mai 2019 sont bien plus solides qu’elles ne l’étaient auparavant avec des personnalités bien marquées telles que Pierre-Yves Jeholet (MR) ou encore Marie-Martine Schyns (cdH) à la Région. Avec six députés régionaux, deux communautaires et deux députés fédéraux, des changements sont attendus en terres verviétoises. La composition des listes laisse paraître un meilleur positionnement, de manière générale, des candidats germanophones à la Région. Et ce n’est pas sans raison. Si l’arrondissement de Verviers connaît une particularité géographique de part l’inclusion de la Communauté germanophone, celle-ci se traduit par une particularité politique plus connue sous le nom de « l’effet Damseaux ». Si un élu de la Communauté germanophone prête serment en allemand au parlement wallon, il sera remplacé par un suppléant francophone au parlement de la Communauté française.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Élections régionales en Wallonie 2019

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs