Affaire Vincent Lambert: la cour d’appel de Paris ordonne la reprise des traitements

La mère de Vincent Lambert ©AFP
La mère de Vincent Lambert ©AFP

La cour d’appel de Paris, saisie par les parents de Vincent Lambert, a ordonné lundi soir le rétablissement des traitements visant à le maintenir en vie, interrompus depuis lundi matin, jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier.

La cour « ordonne à l’Etat français (…) de prendre toutes mesures aux fins de faire respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international des droits des personnes handicapées le 3 mai 2019 tendant au maintien de l’alimentation et l’hydratation » de Vincent Lambert, selon la décision consultée par l’AFP.

La mère de Vincent Lambert, Viviane, s’est félicitée de cette décision, y voyant «une très grande victoire». «On était en train d’éliminer Vincent ! C’est une très grande victoire ! Ils vont le réalimenter et lui redonner à boire. Pour une fois, je suis fière de la justice», a déclaré à l’AFP Mme Lambert, qui avait dénoncé l’arrêt des traitements de son fils, tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans. Son neveu François a lui, au contraire, dénoncé «du sadisme pur».

Les parents de Vincent Lambert, opposés à « l’arrêt des traitements » de leur fils, avaient saisi lundi le Conseil d’Etat, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) et la Cour d’appel de Paris pour demander le maintien des soins prodigués à leur fils, dont l’interruption avait été enclenchée le matin même. La CEDH avait rejeté cette requête.

Ses parents sont engagés depuis six ans dans une bataille juridique pour que leur fils soit considéré comme handicapé et maintenu en vie, tandis que son épouse, son neveu François et cinq de ses frères et sœurs veulent mettre fin à ce qu’ils considèrent comme un « acharnement thérapeutique ».

Ce lundi soir, des centaines de personnes défilaient à Paris pour réclamer « une grâce présidentielle ».

Macron estime qu’il ne lui « appartient pas de suspendre » l’arrêt des traitements

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Recruteurs ONG | ECONOMIE

    Recruteur de dons en rue: un business loin du bénévolat

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite