Accueil Opinions Éditos

Personne ne devrait souhaiter une guerre avec l’Iran

La moindre escarmouche pourrait mener à une escalade dont le développement échapperait aux dirigeants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Des bruits de bottes dans le Golfe ? L’expression a presque trente ans et, pourtant, elle conserve plus que jamais sa pertinence. On dira pour le moment « guerre des mots » ou « guerre froide ». La dernière crise, due au zèle une fois encore intempestif de Donald Trump, concerne évidemment l’Iran des ayatollahs. Après des années d’âpres négociations, ce pays avait signé en 2015 un accord international sur le contrôle de ses activités nucléaires. Malgré des rapports positifs pour Téhéran de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) dont les inspecteurs visitent les sites iraniens régulièrement, le président-milliardaire américain a décidé de dénoncer ce traité l’année dernière et de mettre l’Iran à genou en étouffant son économie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Lievyns Philippe, dimanche 4 août 2019, 13:16

    Superbe article. Merci Le Soir!

  • Posté par Tanghe Michel, mardi 21 mai 2019, 22:53

    Et si nous rendions tout simplement aux dinosaures et autres tricératops une seconde chance…

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 21 mai 2019, 16:13

    Personne ne devrait souhaiter de guerre tout "simplement "

  • Posté par Bernard Philippe, mardi 21 mai 2019, 13:22

    Ne pas se creuser l'esprit en compréhension géopolitique, donald a rencontré jésus à travers sa copine évangéliste. Ne cherchez pas plus loin, ce rigolo s'achète une petite place au paradis...

  • Posté par Lambert Charles, mardi 21 mai 2019, 12:12

    On fustige l'Iran qui soutient le Hamas, la rébellion au Yemen mais on ne parle pas de l'Arabie saoudite qui fait exactement la même chose au Yemen et soutient un Islam radical partout dans le monde occidental à coup de millions de dollars. Pour arranger le tout, Trump, parfaite girouette qui détricote systématiquement tout ce qu'a fait son prédécesseur et dicte sa loi à l'Europe qui courbe l'échine docilement.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs