Accueil Monde France

«C’est la remontada!»: la réaction polémique de l’avocat des parents de Vincent Lambert à l’annonce de la reprise des traitements (vidéo)

La cour d’appel de Paris a ordonné lundi la reprise des traitements de ce tétraplégique en état végétatif depuis 10 ans.

Temps de lecture: 3 min

Les avocats des parents de Vincent Lambert sont attendus mardi matin au centre hospitalier de Reims pour vérifier la reprise, au moins provisoire, des traitements de ce tétraplégique en état végétatif depuis dix ans, ordonnée, à la surprise générale, par la cour d’appel de Paris.

>Reprise des traitements de Vincent Lambert : « du sadisme pur », dénonce son neveu François

Cet énième coup de théâtre, intervenu lundi soir dans une affaire qui a déjà connu de nombreux rebondissements judiciaires depuis 2013 et en connaîtra probablement d’autres, a été fêté par la mère de Vincent Lambert, Viviane, qui a salué auprès de l’AFP « une très grande victoire », tandis que son neveu François, favorable à l’arrêt des traitements, a dénoncé du « sadisme pur ».

La nouvelle est tombée en pleine marche parisienne réunissant plusieurs centaines de personnes réclamant « la vie pour Vincent ». Une énorme clameur a retenti quand l’un des deux avocats des parents, Me Jérôme Triomphe, a lancé à la foule, en apprenant leur victoire par téléphone : « On a gagné ! C’est la remontada ! »

Décision provisoire

« Jérôme Triomphe et moi-même irons dès demain matin à Reims pour nous assurer que l’alimentation et l’hydratation seront effectivement reprises », a ajouté son collègue, Me Jean Paillot, soulignant qu’il ne s’agissait que d’une « décision provisoire » d’une « durée de six mois, permettant au comité de l’ONU d’étudier le dossier ».

De fait, la cour d’appel de Paris a « ordonné à l’Etat français (…) de prendre toutes mesures aux fins de faire respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international des droits des personnes handicapées le 3 mai 2019 tendant au maintien de l’alimentation et l’hydratation » de Vincent Lambert, selon la décision consultée par l’AFP.

Le CDPH, comité de l’ONU, avait demandé à la France de surseoir à l’arrêt des traitements dans l’attente d’un examen du dossier sur le fond, mais la France considérait que la suspension de l’arrêt des traitements préconisée par le CIDPH « est dépourvue de caractère contraignant », mettant en avant le « droit du patient à ne pas subir d’obstination déraisonnable ».

Le CHRU de Reims avait déjà lancé puis stoppé deux procédures d’arrêt des soins, l’une portée par le docteur Eric Kariger en 2013, l’autre par son successeur, le docteur Daniéla Simon en 2015.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Sohier Frederic, mercredi 22 mai 2019, 8:35

    attitude et reaction honteuse, meme si on considere l'environement dans lequel cet "avocat" a recu son appel telephonique.

  • Posté par Carré Albin, mardi 21 mai 2019, 14:02

    L'arrêt de la cour d'appel est illégitime, cette cour est incompétente étant donné les antécédents judiciaires de cette affaire, (cour d'appel, cour de cassation, conseil d'état, onu) d'autant plus que l'avis demandé n'est que consultatif. Ces juges ne peuvent qu'être "sous influence", il devraient être destitués!

  • Posté par Timmerman-Verbruggen Paula, mardi 21 mai 2019, 12:04

    Tout le monde devrait avoir le droit de VIVRE DECEMMENT avoir une qualité de vie participative, mais aussi de MOURIR DIGNEMENT. Il est donc judicieux que chacun choisisse en pleine faculté et écrive son choix de vie et de mort.

  • Posté par Pierre Lison, mardi 21 mai 2019, 10:33

    C'est du sport ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 21 mai 2019, 10:38

    A la vue de la photo, on pourrait en effet penser qu'il s'agit de supporters fêtant la victoire de leur équipe. Je ne peux que répéter : indécent. Autre réflexion : on ne peut que conseiller à chacun, dès sa majorité, de consigner par écrit ses volontés à appliquer dans un tel cas (et de les confier à un notaire !).

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une