Accueil Société

Première mondiale: un «bon» virus sauve un enfant greffé du foie

Un enfant greffé hépatique souffrant d’une infection résistante aux antibiotiques a été traité par phagothérapie intraveineuse pendant 85 jours aux Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles. C’est une première mondiale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

L’augmentation des infections causées par des bactéries multirésistantes aux antibiotiques constitue un véritable problème de santé publique et nécessite d’urgence de nouvelles alternatives thérapeutiques. La phagothérapie constitue l’une d’entre elles. Cette technique consiste à administrer certains types de virus bactériophages, que l’on appelle plus simplement des « phages », afin de détruire spécifiquement certaines bactéries multirésistantes. Cette technique est encore largement expérimentale, l’idée d’utiliser des bactéries comme médicaments se heurtant à la vision traditionnelle de bactéries nocives. Mais c’est oublier que notre corps accueille des millions de bactéries, dont la plupart sont positives.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs