Meunier surpris par le choix de Kompany: «Il n’a pas grand-chose à gagner en retournant à Anderlecht»

Le joueur du PSG. @News
Le joueur du PSG. @News

Le retour de Kompany chez les Mauves a évidemment suscité les commentaires parmi ses équipiers chez les Diables rouges. Thomas Meunier, qui était de passage en Belgique ce lundi après avoir fêté le titre du PSG samedi (pour son 100e match avec le club parisien), a été très surpris d’apprendre la nouvelle. « C’est vraiment courageux de sa part car finalement, il n’a pas grand-chose à gagner en retournant à Anderlecht », explique le Parisien. « Mais c’est un retour aux sources et je trouve ça très beau pour l’image d’un joueur qui n’a jamais oublié son club de cœur après une très belle carrière. » Le Luxembourgeois, lui aussi fort attaché à ses racines, imaginait une destination plus exotique pour « Vince ». « Sincèrement, je pensais que Vincent allait prendre des vacances aux États-Unis ou en Asie, pourquoi pas se promener et découvrir du pays. Mais non, il a choisi de revenir à Bruxelles et je lui tire mon chapeau, c’est un beau challenge. »

Stop ou encore au PSG ?

Pour l’ancien joueur de Bruges aussi, il est peut-être temps de changer d’air. Arrivé dans la capitale française à l’été 2016, Thomas Meunier ne semble plus rentrer dans les plans de la direction parisienne. « Il me reste un an de contrat et le but, c’est de l’honorer. Le club et la direction le savent. J’aimerais terminer mon contrat, voire le prolonger. La balle est dans leur camp. Maintenant, si cela ne se fait pas, on verra les possibilités qui s’offrent à moi et on ira voir ailleurs. »

Plusieurs clubs se seraient déjà positionnés pour le défenseur belge. Citons notamment Manchester United, Dortmund et plus récemment selon un quotidien turinois, la Juventus. « En effet, je suis cité un peu partout… et ce ne sont que des grands clubs. C’est ça aussi la chance de pouvoir jouer dans un club comme le PSG. Même avec peu de temps de jeu, on t’offre une certaine visibilité car on sait que le club parisien investit rarement sur des joueurs qui n’en valent pas la peine. J’espère en tout cas pouvoir trouver un point de chute sympa si le PSG ne souhaite pas prolonger l’aventure avec moi. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

  3. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite