Meunier surpris par le choix de Kompany: «Il n’a pas grand-chose à gagner en retournant à Anderlecht»

Le joueur du PSG. @News
Le joueur du PSG. @News

Le retour de Kompany chez les Mauves a évidemment suscité les commentaires parmi ses équipiers chez les Diables rouges. Thomas Meunier, qui était de passage en Belgique ce lundi après avoir fêté le titre du PSG samedi (pour son 100e match avec le club parisien), a été très surpris d’apprendre la nouvelle. « C’est vraiment courageux de sa part car finalement, il n’a pas grand-chose à gagner en retournant à Anderlecht », explique le Parisien. « Mais c’est un retour aux sources et je trouve ça très beau pour l’image d’un joueur qui n’a jamais oublié son club de cœur après une très belle carrière. » Le Luxembourgeois, lui aussi fort attaché à ses racines, imaginait une destination plus exotique pour « Vince ». « Sincèrement, je pensais que Vincent allait prendre des vacances aux États-Unis ou en Asie, pourquoi pas se promener et découvrir du pays. Mais non, il a choisi de revenir à Bruxelles et je lui tire mon chapeau, c’est un beau challenge. »

Stop ou encore au PSG ?

Pour l’ancien joueur de Bruges aussi, il est peut-être temps de changer d’air. Arrivé dans la capitale française à l’été 2016, Thomas Meunier ne semble plus rentrer dans les plans de la direction parisienne. « Il me reste un an de contrat et le but, c’est de l’honorer. Le club et la direction le savent. J’aimerais terminer mon contrat, voire le prolonger. La balle est dans leur camp. Maintenant, si cela ne se fait pas, on verra les possibilités qui s’offrent à moi et on ira voir ailleurs. »

Plusieurs clubs se seraient déjà positionnés pour le défenseur belge. Citons notamment Manchester United, Dortmund et plus récemment selon un quotidien turinois, la Juventus. « En effet, je suis cité un peu partout… et ce ne sont que des grands clubs. C’est ça aussi la chance de pouvoir jouer dans un club comme le PSG. Même avec peu de temps de jeu, on t’offre une certaine visibilité car on sait que le club parisien investit rarement sur des joueurs qui n’en valent pas la peine. J’espère en tout cas pouvoir trouver un point de chute sympa si le PSG ne souhaite pas prolonger l’aventure avec moi. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite