Accueil Monde

La tournée des pêcheurs

Où le différend politique entre les deux capitales plombe le travail des pêcheurs. Des deux côtés de la baie. Chaque camp défend son eau, son bout de mer, ses droits. Escorté par sa police, frôlé par celle d’en-face. Remous.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

A Piran, Rok Dobnik relativise. Lui ne s’aventure jamais très loin vers le large, avec ses filets fixes, posés en début de baie. Toute cette histoire, « c’est une sorte de jeu politique », tranche-t-il. Un « ping-pong » entre les deux pays.

« Une grosse pression », « le stress »

Mais à Savudrija, le petit port de pêche croate juste après la baie, Danilo Latin tient un tout autre discours. Le pêcheur dénonce « une grosse pression ». « Le stress ». « On a peur ». En cause, dit celui qui a peint sur le fronton de sa cabine un « Thank you for peace » : « Vous ne savez jamais quand vous quittez le port si vous reviendrez ou si vous finirez en prison en Slovénie. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs