Accueil Société

Migration: Bart De Wever parlait en 2016 de «razzias» organisées à Anvers pour «Air Francken»

En 2017, des associations avaient déjà évoqué l’existence de rafles et de quotas d’arrestations de migrants au Parc Maximilien à Bruxelles, mais le ministre de l’Intérieur de l’époque, Jan Jambon (N-VA), les avait réfutées.

Temps de lecture: 2 min

Le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers Bart De Wever a évoqué en 2016, lors d’une réunion interne à laquelle a assisté un journaliste indépendant infiltré, un arrangement avec le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration de l’époque, Theo Francken (N-VA), pour faciliter les expulsions en avion sur base de «razzias» à Anvers visant de préférence des nationalités correspondant à ce qu’attendait Theo Francken, selon un enregistrement diffusé mardi par la RTBF sur base d’un article du Vif/L’Express.

Dans cette réunion interne à Hoboken (Anvers), à laquelle un journaliste indépendant infiltré à la N-VA a assisté, Bart De Wever se plaint du manque de places de détention pour les criminels en situation irrégulière dans la région anversoise.

«Ne le criez pas sur tous les toits, mais ça va si loin que, quand nous planifions des interventions, nous devons réserver des places», affirme le bourgmestre d’Anvers.

« L’avantage d’avoir un secrétaire d’Etat comme ami »

«C’est l’avantage d’avoir un secrétaire d’État comme ami. Quand nous allons par exemple faire une razzia dans le Quartier Rouge, nous lui demandons: combien de places avez-vous pour nous ? Combien pouvez-vous en expulser ? Vers quel pays volent les prochains avions ? », selon un enregistrement sonore.

Face aux rires de l’assemblée, Bart De Wever poursuit: « Vous pouvez rire, mais c’est vraiment comme ça ! Alors, vous continuez jusqu’à ce que la prison soit remplie. Et de préférence, les nationalités prévues pour ’Air Francken’. Si tu peux remplir l’avion, ce serait fou de ne pas le faire! »

Ce faisant, le président de la N-VA affirme que des actions policières à Anvers ont été menées sur une base discriminatoire, en visant de préférence certaines nationalités en vue de leur expulsion rapide. En 2017, des associations avaient déjà évoqué l’existence de rafles et de quotas d’arrestations de migrants au Parc Maximilien à Bruxelles, mais le ministre de l’Intérieur de l’époque, Jan Jambon (N-VA), les avait réfutées.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 21 mai 2019, 17:20

    Quand j'ai entendu le rerportage à la radio, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait de "Herr Francken" ...

  • Posté par Ask Just, mardi 21 mai 2019, 16:02

    Theo et Bart ont bien appris les leçons en rafles de Papy. Pas difficile de deviner de quel côté de l'Histoire se seraient trouvés ces nostalgiques du petit moustachu en 38.

  • Posté par Deckers Björn, mardi 21 mai 2019, 16:01

    Et ben, elle était belle la politique ferme mais "humaine" de la question migratoire cautionnée par Charles Michel et endossée par le MR. Le MR est un parti qui n'ose même pas revendiquer son racisme, le MR est raciste de la pire espèce, le racisme honteux, par procuration. Et ils annoncent qu'ils veulent bien en reprendre cinq ans avec la NVA, en connaissance de cause, après l'affaire des VISA, après la polémique sur les réfugiés soudanais, après l'affaire des rafles (rapportées ci-dessus!), avec la honte du pacte de l'ONU des migrations. Le MR tombe le masque! Il fut un parti libéral! Mais ça, c'était avant. Le MR est devenu un parti de rentiers racistes, et en rien un parti libéral, ni sur l'économie et encore moins sur les valeurs!!!

  • Posté par Raurif Michel, mardi 21 mai 2019, 15:58

    Je crois que du côté de la gare du Nord, ils en ont oubliés beaucoup, hélas.

  • Posté par Coets Jean-jacques, mardi 21 mai 2019, 15:21

    Comme en Autriche, comme aux Pays-Bas, comme en France, etc, les nationalistes sont de basses crapules qui ne méritent qu'une chose, c'est de disparaitre dans les oubliettes de l'histoire...!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko