Accueil Belgique Politique

«Razzias» à Anvers: Bart De Wever se dit «fier du travail mené avec Theo Francken»

Bart De Wever a évoqué en 2016, lors d’une réunion interne, un arrangement avec le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration de l’époque, Theo Francken (N-VA), pour faciliter les expulsions en avion sur base de « razzias » à Anvers visant de préférence de certaines nationalités.

Temps de lecture: 2 min

Le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers Bart De Wever n’a pas nié mardi sa collaboration avec le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration de l’époque, Theo Francken (N-VA), pour des «razzias» policières à Anvers visant certaines nationalités en fonction du nombre de places disponibles en centre fermé et de la destination des vols de rapatriement qu’il qualifie d’« Air Francken».

«Apparemment, cela choque tout le monde que nous menions une politique efficace d’expulsion des criminels en situation illégale», a-t-il réagi après la diffusion d’un extrait sonore d’une réunion interne à Hoboken (Anvers) en 2016 où il dévoilait cette collaboration.

«Je suis particulièrement fier du travail que j’ai pu mener alors avec Theo Francken», a ajouté le candidat à la présidence du gouvernement flamand.

L’expulsion de criminels : une priorité

Il note que l’expulsion de criminels en situation illégale constitue une priorité de son parti. «A Anvers, les services de police et l’Office des étrangers ont coopéré étroitement à ce sujet».

Selon lui, c’est grâce à ce travail mené avec M. Francken que «plus de 6.250 criminels illégaux» ont été renvoyés, «un record absolu». «Un centre fermé pour criminels illégaux est construit dans la ville pour renforcer encore cette politique et si l’électeur le permet, je poursuivrai volontiers cette politique».

Dans l’extrait sonore publié par une enquête du Vif/L’Express et sur la RTBF, le président de la N-VA dévoile que des opérations policières à Anvers qu’il qualifie de «razzias» ont été menées sur une base discriminatoire, en visant «de préférence» certaines nationalités en fonction de la destination des vols de rapatriement prochainement affrétés.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, mardi 21 mai 2019, 23:09

    Il est fier aussi de la solution finale d'Adolf.

  • Posté par Chouters - Lognoul , mardi 21 mai 2019, 18:13

    Si j'ai bien compris : illégal = criminel. Donc, les Belges qui se sont réfugiés en France ou ailleurs pendant la seconde guerre mondiale étaient des criminels. Aussi les Hongrois qui ont fui le stalinisme en 1956 ainsi que les Chiliens qui ont fui le régime de Pinochet étaient eux aussi des criminels. Terrifiant !

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 21 mai 2019, 18:10

    Que devient la Flandre ? Tous ceux (je ne parle pas de M. De Wever et consorts) qui flattent le nationalisme des Flamands, depuis maintenant des décennies, feraient bien de faire leur examen de conscience et de réagir s'il en est encore temps.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 21 mai 2019, 17:37

    Terrifiant : grâce à de tels actions/arguments, ces gens sont le parti le plus important en Flandre.

  • Posté par Grulois Stanislas, mardi 21 mai 2019, 17:35

    Quand je pense que certains lecteurs vont apprécier cela... Et que dire des électeurs donnant leur préférence à ce parti immonde et quoiqu'on en dise liberticide...

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une