Festival de Cannes: Quentin Tarantino, Leonardo DiCaprio et Brad Pitt sur les marches (photos)

Festival de Cannes: Quentin Tarantino, Leonardo DiCaprio et Brad Pitt sur les marches (photos)

C’est LE film le plus attendu du festival. Les superstars Brad Pitt et Leonardo DiCaprio ont reçu un accueil triomphal à Cannes aux côtés de Quentin Tarantino, en venant présenter mardi «Once Upon a Time... in Hollywood», prétendant à la Palme d’or.

Dans ce long métrage de 2h45 filmé en 35 mm, qui se déroule à Los Angeles en 1969 en plein mouvement hippie, DiCaprio et Pitt incarnent respectivement Rick Dalton, un acteur de westerns télévisés, et Cliff Booth, sa doublure cascades. En quête de célébrité, ils ont pour voisine l’actrice Sharon Tate (Margot Robbie) et croisent la route d’autres stars telles Bruce Lee et Steve McQueen

Découvrez la bande-annonce du nouveau Tarantino

Avant de fouler le tapis rouge, les deux acteurs hollywoodiens se sont longuement livrés au jeu des selfies et des autographes avec les très nombreux fans massés derrière des barrières aux abords du tapis rouge, pour certains depuis le matin.

Les deux stars ont chacun eu quelques mots pour le réalisateur qui pour la première fois les réunit à l’écran, ainsi notamment que Margot Robbie, elle aussi sur le tapis rouge. «Quentin est l’un des derniers dans la grande tradition du cinéma», a salué DiCaprio. «Son film est une lettre d’amour à Hollywood, Los Angeles et au cinéma», pour Brad Pitt.

Cannes: l’émouvant hommage d’Angèle à Agnès Varda

« Cannes a changé ma vie »

Tarantino a lui rendu hommage au festival qui l’a lancé et lui a remis la Palme d’or il y a 25 ans pour «Pulp Fiction». «Cannes a changé ma vie. Je suis venu avec ’Reservoir Dogs’ (en 1992, ndlr) comme petit cinéaste indépendant et j’ai ensuite fait le tour du monde.»

L’équipe a été saluée par une longue salve d’applaudissements à son entrée dans la salle du Grand théâtre Lumière.

Après les premiers frissons ressentis en première semaine avec les montées des marches de Pedro Almodovar, Antonio Banderas et Penelope Cruz pour « Douleur et gloire », Elton John et Taron Egerton pour « Rocketman » ou encore Alain Delon pour sa Palme d’or d’honneur, celle de l’équipe de « Once Upon a Time… in Hollywood » font grimper la température de quelques degrés, sous un soleil de retour.

Retrouvez tous nos articles sur le festival de Cannes 2019

Leo ou Brad ?

Interrogé par la télé du festival avant de monter les marches sur sa préférence entre les deux beaux gosses du cinéma américain Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, l’actrice française Elodie Fontan répond «à ce niveau là ça m’est égal!»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Capture

    Sortie du tome 6 de la saga «Millénium»: le retour gagnant de Lisbeth Salander

  2. Les textes de Jean-Jacques Goldman parlent le langage du cœur et de la simplicité, de la vie de tout un chacun, de l’histoire comme de la migration, avec le plus beau des humanismes.

    Jean-Jacques Goldman ne marche plus seul: il est enfin disponible en streaming

  3. Michaël Pachen et sa grande expérience radiophonique prennent la relève de Quoi de neuf, de 16 à 18h du lundi au vendredi.

    Michaël Pachen, de Bel RTL à VivaCité: «Au départ je voulais lever le pied»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • Commissaire européen: la Belgique atteint des sommets de désinvolture

    Vous pensiez former un gouvernement ? Travailler pour une ONG ou faire des chroniques sur une chaîne d’info en continu ? Pas grave, postulez comme commissaire européen. Pour être désigné, vous devrez attendre que le Stratego politique désigne l’heureux(se) élu(e).

    Désormais, quand la Belgique désigne son candidat commissaire, elle ne propose pas de vision à la nouvelle présidente de la Commission, elle n’a pas de visée sur le poste via lequel elle voudrait influencer la politique de «...

    Lire la suite