Accueil Belgique

Commerce: bénéfique, la guerre wallonne du Ceta?

Pour Olivier Chastel, l’opposition wallonne au Ceta a favorisé la popularité de Paul Magnette. Pour ce dernier, il faut absolument lutter « contre cette politique de globalisation totale ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Quel a été l’impact de la fameuse guerre wallonne du Ceta, emmenée par Paul Magnette alors ministre-président de la Région wallonne ?

Olivier Chastel Cela a favorisé la popularité de Paul Magnette, c’était l’objectif et cela a bien réussi… Mais je ne suis pas sûr que cela a replacé la Wallonie sur la carte européenne et internationale. Bon, ce n’est pas un secret, on a des visions différentes là-dessus. Pour nous, le commerce européen ou extra-européen est important, et pour peu qu’on veuille le développer, il faut l’encadrer au moyen d’accords commerciaux. Et le Ceta, qui est un nouveau type d’accord, répond à bien des égards à nos attentes. Un accord est équilibré s’il est win-win, s’il protège les secteurs sensibles comme l’agriculture, respecte nos standards sanitaires, phyto-sanitaires, sociaux, etc.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs