Un homme violenté par des policiers à Molenbeek: la zone de police Bruxelles-Ouest ouvre une enquête (vidéo)

© Facebook
© Facebook

Suite à la diffusion d’une vidéo dans laquelle un homme est violenté par des policiers à Molenbeek, la zone de police Bruxelles-Ouest (Molenbeek, Jette, Ganshoren, Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe) a décidé d’ouvrir une enquête. Le chef de corps a également mis un policier sur « non active », une mise à l’écart de ses fonctions en attendant que sa suspension soit étudiée par le Collège de police.

Un policier de la zone Bruxelles-Ouest a été filmé par un riverain lundi soir, dans la rue du Presbytère à Molenbeek-Saint-Jean, en train d’asséner des coups de pied et de poing dans la tête d’un suspect maîtrisé et au sol, selon une information diffusée mardi par le quotidien La Capitale et confirmée par la porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ouest (Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Jette, Ganshoren et Berchem-Sainte-Agathe).

La porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest n’a pas connaissance d’un dépôt de plainte de la part de la victime. Elle assure cependant qu’un procès-verbal pour coups et blessures va être rédigé et qu’une enquête interne sera menée. « On trouve ce type de comportement complètement inacceptable », a-t-elle fait valoir.

« Une intervention d’une violence inacceptable »

L’intervention de lundi soir a été menée conjointement par les polices de Bruxelles-Ouest et de Bruxelles-Ixelles. L’homme était suspecté d’avoir commis des infractions sur le territoire de Bruxelles-Ixelles. Sur la vidéo, le policer qui maîtrisait le suspect au sol a protesté quand son collègue mis en cause a commencé à porter des coups.

La porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest explique que c’est la diffusion de la vidéo qui a permis à la hiérarchie d’être informée des faits. Le chef de corps a dès lors réagi en prenant des mesures à l’encontre du policier en cause.

La bourgmestre socialiste de Molenbeek, Catherine Moureaux, a également réagi sur Twitter : « Cette intervention est d’une violence inacceptable. Rien ne peut la justifier. Je demande que l’agent impliqué soit convoqué et qu’une sanction immédiate soit prise. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La source du problème pour les communes
: les contractuels sont devenus plus nombreux que les «
agents nommés
».

    Pensions des agents statutaires: un surcoût d’un milliard pour les communes

  2. PHOTO NEWS

    Vincent Kompany à Anderlecht: une présentation, deux ego

  3. Flanqué du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et du vice-président Mike Pence, Donald Trump montre le décret anti-iranien qu’il vient de signer.

    Jonathan Piron sur les tensions Iran-USA: «Trump ferme la porte aux négociations»

Chroniques
  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite