Accueil Culture Cinéma

Festival de Cannes: Nicolas Bedos redonne du panache au cinéma français

Avec « La belle époque », une histoire d’amour d’un romantisme fou qui jongle avec le passé pour mieux apprécier le présent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Nicolas Bedos est un mec surdoué, à la fois grinçant et séduisant, dégainant plus vite que son ombre ses talents multiples pour briller au théâtre, en musique, dans ses chroniques au vitriol, en littérature, au cinéma… Il n’a pas 40 ans mais c’est depuis longtemps une vieille âme tourmentée vivant sur la braise de la provocation, brouillant les pistes du vrai et du faux, connaissant trop les désagréments du monde, l’amour et ses tourments. Et cela en agace plus d’un car avec un panache d’effronté, il renvoie les médiocres à leur médiocrité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs