Accueil Monde France

L’épouse de Vincent Lambert, «extrêmement malheureuse» après la reprise des traitements, souhaite porter plainte

Vincent Lambert, tétraplégique, est depuis 10 ans en état végétatif. Sa famille et le pays entier continuent de se déchirer sur son sort.

Temps de lecture: 2 min

L’épouse de Valentin Lambert, Rachel L., souhaite engager une procédure contre l’Etat et porter plainte contre X après les scènes de liesse de l’avocat des parents de son mari, a indiqué son avocat Me Francis Fossier ce mardi à BFMTV.

Rachel Lambert est au cœur d’une bataille judiciaire depuis plusieurs années face aux parents de Vincent, son mari tétraplégique en état végétatif depuis un accident de voiture il y a plus de 10 ans. Ces derniers refusent catégoriquement l’arrêt des traitements de leur fils, alors que son épouse y est favorable.

« C’est la remontada ! » : la réaction polémique de l’avocat des parents de Vincent Lambert à l’annonce de la reprise des traitements (vidéo)

« Nous sommes dans l’attente d’un éventuel pourvoi en cassation, mais c’est à l’hôpital de Reims de prendre la décision », a expliqué Me Francis Fossier, l’avocat de Rachel Lambert, ce mardi soir.

« Nous souhaitons engager une procédure contre l’État français, c’est à lui de se défendre et d’expliquer comment (il a pu) prendre cette décision sans entendre la tutrice et la co-tutrice », poursuit-il, qualifiant cette décision de « très étonnante ».

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « du sadisme pur », dénonce son neveu François

« Un degré d’indignité insupportable »

Selon l’avocat, les vidéos diffusées et les propos relayés mardi par les avocats des parents de Vincent sont « très choquants ». « Nous ne souhaitons même pas les commenter », a précisé Me Fossier. Rachel est « extrêmement malheureuse » et elle est « désormais rentrée chez elle se reposer ».

« Je n’ose même pas imaginer ni commenter ce que Vincent penserait s’il était conscient de tout cela. C’est un degré d’indignité insupportable qui est atteint. Tout cela n’est que mensonge », a-t-il ajouté.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Wafellman Fabienne, mercredi 22 mai 2019, 10:46

    Chère Madame, il est indigne de vous faire subir - à vous et à votre époux - une situation sans espoir et qui n'a que trop duré. La République Française est laïque et devrait vous soutenir au lieu de tergiverser au nom de quoi ? Ce n'est même plus une question thérapeutique mais uniquement une question de lâcheté de la part des autorités. Seule une euthanasie médicale serait une réaction digne. Nous sommes de tout cœur avec vous.

  • Posté par Rihoux Jean-pierre, mercredi 22 mai 2019, 8:13

    Cet acharnement thérapeutique souligne l'immaturité étonnante de tout un peuple: le peuple français. ce n'est pas une situation nouvelle! cela bouge....tout doucettement.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 22 mai 2019, 9:21

    Cet acharnement n'a d'ailleurs plus rien de thérapeutique ; maintenir un corps en vie artificiellement sans aucune possibilité de guérison ne constitue en rien un traitement, une thérapie. Que les parents de M. Lambert s'accrochent à ce semblant de vie, on peut le comprendre mais pas ceux qui recherchent la "victoire" d'une simple idéologie qu'ils veulent imposer.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 22 mai 2019, 10:45

    Paul, la médecine est tout à fait capable d'accompagner une personne qui cesse de boire et de s'alimenter de façon à ce qu'elle ne souffre pas et s'éteigne paisiblement. Il arrive que certains le fassent en toute conscience.

  • Posté par Smet Paul, mercredi 22 mai 2019, 1:22

    Concernant Vincent Lambert, J’estime que préférer laisser mourir une personne de faim et de soif que de L’euthanasier est un manque de courage épouvantable. Les autorités ne veulent pas euthanasier par lâcheté. On laisse la nature faire et si cela dure plusieurs jours tant pis ! Soit on le prolonge , soit on le libère par euthanasie mais il est inadmissible de le laisser mourir de faim et de soif

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une