Maxime Prévot s’en prend aux verts: «Avec Ecolo, on ne crée pas d’emplois»

Maxime Prevot © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
Maxime Prevot © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont

Maxime Prévot (CDH), invité sur La Première et Bel RTL, le dit et le répète. Son parti « n’est pas la tasse de thé » de la N-VA : « J’ai toujours été clair. Le programme de la N-VA est incompatible avec les valeurs humanistes du CDH ». Et d’insister : « Le CDH ne sera pas le porteur d’eau d’une suédoise bis ».

Sur RTL, Maxime Prevot dti que la « N-VA ne saurait pas être un partenaire privilégie. La N-VA, c’est trois fois non. La N-VA, ce sera sans le CDH ».

Par la voix, de Jean-Luc Nollet, Ecolo a aussi fait savoir que son parti ne gouvernerait pas avec la N-VA.

Pour le président du CDH, « tant pis si cela doit prendre encore quelques mois. Nous prendrons notre temps » commente-t-il à l’adresse de Charles Michel qui craint qu’« à force d’exclusives, on va rendre le pays ingouvernable ».

« Voter Ecolo, c’est voter pour le retour des socialistes »

Il a aussi ouvertement critiqué le programme d’Ecolo : « Voter Ecolo c’est voter pour le retour du parti socialiste ». Le président humaniste reproche notamment aux verts de prendre à leur compte des positions du PTB.

L’humaniste explique également qu’avec le programme d’Ecolo, « on ne crée pas d’emplois mais on en fait même perdre ».

Maxime Prévot s’appuie sur l’analyse du Bureau du Plan qui a chiffré les mesures du parti. Dans cette analyse, les mesures proposées pas Ecolo ne vont pas créer d’emploi mais c’est aussi le seul parti qui propose un Budget à l’équilibre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jouet ou rebut, Fourchette
? Woody va devoir payer de sa personne pour que le petit nouveau de la bande accepte son destin et cesse d’avoir envie de se jeter à la poubelle
!

    «Toy story 4»: vers l’infini, au-delà... et un peu plus loin encore!

  2. La source du problème pour les communes
: les contractuels sont devenus plus nombreux que les «
agents nommés
».

    Pensions des agents statutaires: un surcoût d’un milliard pour les communes

  3. PHOTO NEWS

    Vincent Kompany à Anderlecht: une présentation, deux ego

Chroniques
  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite